La brigade mondaine interpelle 25 jeunes filles pour racolage actif à Marcory





Racolage,Prostitution,Interpellation de 25 filles


25 jeunes jeunes filles dont l'âge varie entre 17 et 41 ans ont été interpellés les 10 et 11 janvier par la brigade mondaine de la préfecture de police d'Abidjan, appuyée par le commissariat de police du 9e arrondissement, indique une note de la direction de la police nationale.  
Elles ont fait l'objet d'une procédure à l'issue de laquelle 23 ont été déférées devant le parquet du tribunal du Plateau pour racolage actif.  
Quant aux deux (02) autres, compte tenu de leur minorité, elles ont été mises à la disposition du sous-directeur de la Police criminelle chargée de la lutte contre la traite des enfants et de la délinquance juvénile.
Même c'est si la prostitution n'est pas un délit, la police précise toutefois que le racolage actif  c'est-à-dire le fait de  heler ou approcher des passants ou toute autre personne dans des endroits recevant du public dans le but d'avoir des rapports sexuels avec eux moyennant de l'argent est un délit.
Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Cour pénale internationale: la succession de Fatou Bensouda est ouverte

Coronavirus : le Ramede-CI et la Compagnie WôlôClowns Ivoire en guerre contre le Covid-19