Le port de San Pedro, deuxième entreprise publique de Côte d'Ivoire en 2019





San Pedro,Port,Côte d'Ivoire


Le travail remarquable de l’autorité portuaire a été reconnu en 2019 par l’Etat ivoirien et les partenaires du port à travers deux principales distinctions honorifiques, à savoir le prix de la deuxième entreprise publique  de Côte d’Ivoire dans la catégorie «Performances économiques et financières», ainsi que le prix QUALITAS 2019 dans la catégorie «Efficacité opérationnelle» du Système de Management Intégré (QSE).

Considéré au départ comme port d’exportation de cacao, du café et du bois, le port de San-Pedro connait aujourd’hui une diversification de ses activités avec l’exportation des produits tels que le caoutchouc, le coton, le cajou, l’huile de palme, le Nickel, le manganèse. Cette performance résulte de la synergie entre les acteurs de la place portuaire qui favorise l’accroissement du niveau de trafic.

Plus de cinq millions de tonnes de trafic de marchandises réalisées en 2019  

Des informations livrées à l’AIP par les services de communication annoncent que le port autonome de San-Pedro a réalisé une belle performance au cours de l’année 2019 avec un trafic global évalué à 5.065.685 tonnes de  tonnes de marchandises, en hausse de 24% par rapport à 2018. Les trafics à forte valeur ajoutée pour l’économie nationale, appelés «trafic d’origine destination (import-export)», se sont accrus de 31 % (4.015.533 tonnes en 2019 contre 3.066.989 tonnes en 2018). Les escales navires connaissent également une amélioration de 3% en 2019.

Le niveau de trafic se situait à 1,2 million de tonnes de marchandises en 2011. Le volume actuel concrétise l’objectif que s’était fixé le directeur général du port, Hilaire Marcel Lamizana, dès sa prise de fonction en 2011, à savoir atteindre 5 millions de tonnes de marchandises au titre du trafic.

 

Legré Philippe (à gauche) et le directeur général Hilaire Marcel Lamizana visitant le port de San-Pedro en novembre 2019

Le port de San-Pedro, premier port exportateur mondial de cacao

Cette performance découle en partie du poids du cacao, l’un des produits leaders du port autonome de San-Pedro, dans trafic. Il occupe le rang de premier port exportateur mondial de cacao avec une exportation qui tourne autour d’un million de tonnes.

En effet, la Côte d’Ivoire produit et exporte 42,02% du cacao au niveau mondial. Il est suivi par le Ghana qui a 19,20%. Le port de San-Pedro exporte 22% contre 20% par le port d’Abidjan. Sur trois années successives le port de San-Pedro demeure le leadeur de l’exportation du cacao. Pratiquement tous les continents sont desservis en cacao par le port autonome de San-Pedro.

Pour maintenir ce record, des dispositions ont été prises pour un  bon déroulement de l’exportation du cacao à partir du port de San-Pedro au cours de la campagne 2019-2020. L’information a été partagée à l’ensemble des acteurs lors de la réunion du Comité de suivi et de concertation qui s’est tenue, à San-Pedro, en décembre 2019.

Les mesures concernent, notamment, le règlement du déficit des agents de douanes dans le dispositif de suivi du cacao, le réaménagement des horaires de travail au niveau de la douane, des dispositions relatives à l’accostage et le renforcement du dispositif sécuritaire pour sécuriser tous les axes de desserte du port de San-Pedro à partir des localités environnantes.

Un port à la triple certification aux normes qualité

Le succès du port est dû à la synergie entre les acteurs de la place portuaire qui apporte une compétitivité globale à l’entreprise.

Le travail abattu dans cette synergie a valu au port autonome de San-Pedro la triple certification ISO 9001 version 2015  pour la qualité,  ISO 14001 concernant les questions environnementales (version 2015) et ISO 45001 version 2018 qui touche les questions de santé et de sécurité au travail. L’entreprise a reçu aussi la certification au code  ISPS.

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre des transports chargé des affaires maritimes, Legré Philippe, a salué les performances du port autonome de San-Pedro avec des félicitations à la direction générale, lors de la première visite officielle qu’il y a effectuée en novembre 2019.

«Nous sommes venus, nous avons vu un port qui a des ambitions, un directeur général qui a des ambitions, qui a pris un port dans un état ‘’comateux’’ et qui est en train de le transformer en un port moderne.», avait indiqué M. Légré, au terme de sa visite de travail avec la direction générale.

Mis en service commercial en 1972, le port de San-Pedro a vocation de servir de pôle de développement de l’ouest et du sud-ouest de la Côte d’Ivoire, d’une part, et de pôle de transit pour le Mali, les régions forestières de l’Est, de la Guinée et du Liberia, d’autre part.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Alerte : Les enfants sont exposés à la consommation de cannabis

Balon d'or France Football 2018 / Le croate Luka Modric sacré devant Ronaldo et Griezmann