Présidentielle 2020 : le message d’Amadou Gon Coulibaly aux Ivoiriens





Présidentielle 2020,Amadou Gon Coulibaly,Ivoirien,conférence de presse


Le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, a animé une conférence de presse, ce jeudi, à la Primature, au cours de laquelle il a adressé un message aux hommes politiques et à tous les Ivoiriens pour la tenue d’élections "libres, transparentes et apaisées".
"Je voudrais en appeler à nouveau au sens de la responsabilité de chacun pour la tenue d’élections libres, transparentes et apaisées", a lancé le chef du gouvernement. Pour qui, "il n’existe aucune alternative à la nécessité de tout mettre en œuvre pour consolider la paix et la cohésion sociale". Car, pense le conférencier, "les enjeux politiques ne seront en aucun cas un obstacle à la construction" de la Côte d’Ivoire.
Avant, le Premier ministre a rappelé que 2020 est une année électorale avec pour point d’orgue l’élection présidentielle prévue le samedi 31 octobre 2020. Faisant savoir qu’en ce qui concerne la révision du code électorale après la mise en place de la Commission électorale indépendante (CEI), "le président de la République, Alassane Ouattara a instruit le gouvernement à l’effet de poursuivre le dialogue politique avec tous les acteurs de la vie politique ainsi que ceux de la société civile". Ainsi, du 9 janvier au 17 février, ont eu lieu les discussions "qui ont permis de dégager des points de convergence". Faisant donc le point des négociations, Amadou Gon Coulibaly a fait savoir que les différentes parties se sont entendues sur le parrainage citoyen, le relèvement de la caution pour les élections présidentielles, la baisse du taux de suffrage exprimé pour le remboursement de la caution et la prise de dispositions mettant fin à la transhumance des électeurs.
Le conférencier a reconnu toutefois qu’il y a eu des points de divergence et des recommandations commune pour une bonne organisation du scrutin ont été faites.
"Les conclusions de ses discussions seront examinées par le Conseil de gouvernement et ensuite par le Conseil des ministres présidé par le président de la République. Le projet de loi qui en sortira sera transmis au Parlement », a informé le Premier ministre.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Abidjan accueille la première conférence d'Afrique subsaharienne sur les risques liés aux catastrophes naturelles

3e édition du "Bal des générations" : les jeunes de Bocanda tournent les projecteurs sur leur cité