USA : Des hommages spéciaux à George Floyd





usa,hommage,george floyd


 

George Floyd l’afro-américain décédé sous le genou du policer blanc le 25 mai dernier, a reçu ce mardi 8 juin des hommages dignes d’un homme d’Etat. En effet des milliers de personnes, blancs comme noirs se sont rassemblées  pour rendre un dernier hommage à  celui qui est devenu un symbole  de lutte anti raciale aux Etats-Unis et  un peu partout dans le monde.

Lors de la cérémonie de son enterrement à Houston il y’avait la famille, des responsables religieux et politiques et des personnalités noires comme le rappeur T.I et le comique Kevin Hart.  La cérémonie a commencé par l’interprétation de Amazing Grace après que le maire blanc de Minneapolis s’est agenouillé devant le cercueil, en pleurs.

Prenant la parole , le leader américain des droits civiques, AL Sharpton a dit ceci : "George Floyd ne devait pas être parmi les morts. Il n’est pas mort d’un problème de santé commun. Il est mort d’un disfonctionnement commun du système judiciaire américain".  

C’est pourquoi depuis la mort de George Floyd plusieurs manifestations ont eu lieu pour demander une reforme totale du système américain gangrené de racisme.   Car le cas de George n’est malheureusement pas le premier aux Etats –Unis où les responsables de ces violences n’ont jamais été inculpés pour leurs crimes. Le cas de George Floyd est donc un cas parmi tant d’autres.  Il a cependant suscité la révolte et l’indignation au sein du peuple noir car comme ils le disent "enough is enough " (trop c’est trop !)  et a suscité le mouvement Black Lives Matter , ( la vie des noirs compte)

A Washington, Nancy Pelosi et des démocrates ont posé un genou au sol au congrès en hommage aux américains noirs morts injustement.  En Caroline du Nord une commémoration publique a été faite en son honneur et à Paris place de la République il a eu également droit à un hommage.

L’assassin Derek Chauvin a comparu devant la justice pour la première fois à Minneapolis et sa caution fixée à 1,25 millions de $ sans condition.  Ses anciens collègues ont quant à eux été inculpés pour complicité de meurtre.

 Marie-Claude N'da (stagiaire) 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Grève dans le secteur de la Santé: Le gouvernement exige la levée du mot d’ordre, les syndicats disent niet

Une fillette de deux ans périt dans un incendie à Yopougon