France/Affaire Chouviat : la famille réclame la suspension des policiers et en appelle à Macron





france,affaire Chouviat


 

La famille de Cédric Chouviat, mort des suites d'une interpellation en janvier à Paris, a demandé ce mardi au président Emmanuel Macron et au gouvernement d'agir résolument contre les violences policières et a réclamé à nouveau la suspension des policiers mis en cause.  

"On attend une réponse solennelle du président Emmanuel Macron", a déclaré Sofia Chouviat, sa fille, lors d'une conférence de presse, car "on ne comprend toujours pas pourquoi [les quatre policiers] n'ont pas été suspendus, on ne comprend pas pourquoi la technique d'interpellation", une clé d'étranglement, "n'a toujours pas été interdite". 

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé l'abandon futur de cette technique début juin, mais elle reste autorisée en attendant la définition d'une méthode alternative. "Derrière cette clé d'étranglement, il y a un état d'esprit, un mal-être" des policiers, a déclaré Doria Chouviat, la femme de la victime.

" Pour Cédric c'est trop tard, mais c'est une belle opportunité pour le gouvernement de ne plus céder au chantage des syndicats et faire des remises en questions" sur les méthodes d'interpellations et l'attitude de la police, a-t-elle ajouté lors d'une prise de parole de la famille et de leurs avocats. 

Pour leur part, les policiers affirment ne pas avoir entendu Cedric Chouviat dire "j’éttouffe"

  Marie-Claude N'da (stagiaire)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Noella Elloh, poète de l'image

Industrie du cacao en Côte d’Ivoire : Une carte de responsabilité pour améliorer la transparence