Obsèques d’Amadou Gon Coulibaly : l’appel de Henriette Diabaté à la classe politique ivoirienne





Hommage à Gon Coulibaly,Henriette Dagri Diabaté,Grande Chancelière


La nation ivoirienne a rendu ce mardi, au palais présidentiel, un hommage au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, décédé le 8 juillet à Abidjan.

Présente au Palais, aux côtés du chef de l’Etat Alassane Ouattara, et de ses hôtes, notamment le président du Sénégal Macky Sall, du ministre des Affaires étrangères de France Jean Yves le Drian ainsi que les membres du gouvernement, la grande chancelière Henriette Dagri Diabaté a saisi l’occasion pour appeler la classe politique ivoirienne à préserver la paix.

" A quelques mois d’une échéance importante, l’unanimité que nous observons autour d’Amadou Gon, cette unanimité n’est-elle pas un signe pour rappeler à nos compatriotes, à nos leaders politiques, de tous horizon que la paix dans laquelle nous vivons doit être considérée comme un bien commun à préserver", a relevé Henriette Diabaté.

Depuis le décès du Premier ministre, les délégations issues de toutes les couches et de tous les partis politiques n’ont pas cessé de défiler au domicile du défunt, reconnaissant au Premier ministre un grand travailleur, rappelle-t-on.

Elle a saisi cette triste occasion pour dire à ses frères et sœurs ivoiriens, jeunes ou vieux, homme ou femme, du nord ou sud, "puisse la sagesse qui a permis aux ancêtres d’Amadou Gon Coulibaly, à l’époque d’Almamy Samory Touré de faire l’économie d’un affrontement nous inspirer tous".   

Du haut des ses 85 ans, Henriette Diabaté a également relevé les qualités tant professionnelles qu’humaines de l’illustre disparu.

"Il avait des qualités réelles, des qualités professionnelles et des qualités humaines. Travailleur infatigable, un travail d’orfèvre, toujours bien fait, d’une loyauté sans faille à la cause qui lui tenait à cœur", a dit la grande chancelière, relatant en outre deux événements (1999 et 2000) qui ont révélés le courage, la générosité et le leadership d’Amadou Gon Coulibaly.

A la jeune génération, Henriette Diabaté les a exhortés à privilégier les voies du travail et de la compétence qui ont permis à Amadou Gon Coulibaly de monter pas à pas jusqu‘au sommet. "Souvenez-vous qu’il est mort à la tâche", a-t-elle terminé.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Concours des eaux et forêts 2019 : les résultats du test d’entrée à la Brigade spéciale de surveillance et d’intervention (BSSI) connus

Showbiz : l’artiste chanteur congolais Aurlus Mabélé emporté par le Coronavirus