Côte d’Ivoire-AIP/Manifestations de rues à Gagnoa : Le commandant supérieur de la gendarmerie pointe du doigt des personnes à l’étranger





cote-divoire-aipmanifestations-de-rues-a-gagnoa-le-commandant-superieur-de-la-gendarmerie-pointe-du-doigt-des-personnes-a-letranger


 Le commandant supérieur de la gendarmerie nationale, le général de division Alexandre Apalo Touré, a pointé du doigt, le lundi 17 août 2020 à Gagnoa, des personnes installées à l’étranger qui sont derrière les manifestations de rues, suivies parfois de violences, qui ont lieu dans le pays depuis quelques jours.

« Les gens qui tirent les ficelles et utilisent les stratagèmes sont très éloignés et sont parfois à l’étranger », a affirmé le général Apalo Touré, qui s’est exprimé devant des chefs de villages et de communautés au cours d’une rencontre à la préfecture.

Selon l’officier supérieur de la gendarmerie nationale, des preuves d’accusation sont disponibles, surtout en concerne les conflits communautaires qui ont eu lieu à Daoukro et qui ont causé des morts d’hommes.

Le stratagème consiste à donner aux responsables de chacune des communautés en conflit des informations mensongères concernant une supposée attaque émanant de l’autre camp, a révélé le commandant supérieur de la gendarmerie qui a dit ne pas comprendre que des citoyens qui soutiennent aimer leur pays, puissent avoir une telle attitude participant au trouble à l’ordre public.

Des manifestations de rues, jeudi et vendredi à Gagnoa, pour dénoncer la déclaration de candidature à l’élection présidentielle du chef de l’Etat sortant, ont entrainé des violences intra-communautaires, poussant les autorités locales à instituer un couvre-feu dans la ville pour ramener le calme, rappelle-t-on.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Bureau politique du PDCI: Henri Konan Bédié sans pitié pour le RHDP, parti unifié

Amon Tanoh, ex-chef de la diplomatie de Côte d'Ivoire craint "un conflit post-électoral"