Musique-Zouglou : Les Salopards crient "Doucement"





Musique,Zouglou,SOum Bill,Bloco,Doucement


21 ans après leur séparation, les membres du  groupe Zouglou Les Salopards, Bloco, Soum Bill, Colinze et Debingue ont décidé de se remettre ensemble pour la cause musicale. Pour ce grand retour, ils viennent de mettre sur le marché une chanson intitulée "Doucement", en prélude à leur album futur.

C’est la voix chaude de Soum Bill qui entonne la chanson avec des phrases fortes telles que "la colère est mauvaise conseillère. Mets de l’eau dans ton vin, le pardon il est divin. Car la vie d’une nation ne peut pas tourner autour de quelques personnes qui se battent pour leurs intérêts", et le refrain "Allons y doucement, attention, ne tombons pas dans la bêtise. La Côte d’Ivoire c’est tout ce qu’on a quoi qu’on dise", qui finit de convaincre sur le fait que même séparés pendant ces longues années, l’engagement des "Salauds de l’art", pour la Côte d’Ivoire est resté intacte.

Cette œuvre musicale tombe à point nommée à un moment où le pays prépare sa prochaine élection présidentielle, avec tout ce que cela comporte comme peur et angoisse, au vu des crises qui ont émaillé les précédentes joutes électorales.

"Nous avons toujours été des artistes engagés et nous ne sommes pas prêts de nous arrêter. Nous pensons qu’il faut critiquer ce qui n’est pas bon afin que les dirigeants changent leur manière de diriger leur peuple. Nous abordons aussi des thèmes du quotidien pour conscientiser les populations" affirment-ils en chœur.

Sorti il y a seulement quelques semaines, le single des Salopards sonne comme l’hymne du moment pour appeler tous les partis à "mettre balle à terre" pour la cause de la population qui ne demande que la paix et un mieux-être.

"Même si chacun gère sa carrière musicale en solo, nous avons compris qu’il est bon de nous mettre ensemble souvent pour porter nos messages avec plus d’écho", ont-ils ajouté.

Classé parmi les pionniers du Zouglou, le Groupe Les salopards a fait les beaux jours de la musique ivoirienne avec trois albums sur lesquels l’on pouvait écouter des titres comme "Waligou", "Sans papiers", "Toumbati", "Plus jamais ça", "Babylone", etc.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Inter : La Corée du Sud saisi trois bateaux chinois pour pêche illégale présumée

Couverture "optimale et professionnelle" des élections : l’AIP arme ses journalistes