Bédié demande la libération "sans condition" des cadres du PDCI-RDA





Bédié,Conseil national de transition,interpellation cadres du PDCI-RDA


Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), Henri Konan Bédié, chef de fil de l’opposition demande la libération « sans condition » des cadres du PDCI-RDA, interpelés par le pouvoir.

"Suite aux tentatives d’intimidations de ces derniers jours, je demande la libération sans condition des cadres du PDCI-RDA ainsi que la levée immédiate des blocus des résidences des opposants au régime antidémocratique d’Alassane Ouattara", a posté l’ancien chef de l’Etat sur son compte officiel.

Mardi, plusieurs cadres du parti PDCI-RDA dont le professeur Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif en chef et député à l’Assemblée nationale, Narcisse Kouadio, directeur de cabinet de Bédié, Ezaley Georges Philippe, vice-président du PDCI et Me Sery Bi N’Guessan, Secrétaire exécutif ont été interpelés dans la résidence du président Henri Konan Bédié, selon le collectif des avocats de l’opposition.

Des interpellations faites suite à la création d’un Conseil national de transition, présidé par Henri Konan Bédié.

Le gouvernement pour qui cet acte est une défiance à l’autorité de l’Etat a annoncé des poursuites judiciaires contres les leaders de l’opposition pour « sédition ».

Depuis ce mardi, les résidences des principaux leaders de l’opposition font l’objet d’un blocus, rappelle-t-on.


Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Marche contre le 3e mandat de Ouattara : Une ONG internationale condamne les meurtres et met en garde (déclaration)

La Côte d’Ivoire avance !