Des jeunes cadres du RHDP du V Baoulé condamnent avec la dernière énergie la mise en place du Conseil national de transition





Jeunesse du grand centre


Le samedi 31 octobre 2020, le Peuple Ivoirien a été appelé aux urnes dans le cadre de l’élection présidentielle, prévue par la Constitution ivoirienne

Bien avant, le Conseil Constitutionnel a validé les candidatures des MM :

Aimé Henri KONAN BEDIE, candidat du PDCI-RDA
AFFI N’GUESSAN Pascal, candidat du FPI
Alassane Dramane OUATTARA, candidat du RHDP
KOUADIO Konan Bertin, candidat indépendant
Contre toute attente, Messieurs Aimé Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA du haut de ses 86 ans et AFFI N’guessan Pascal, président du FPI, choisissent la voie de la « désobéissance civile » et de l’appel à l’insurrection contre le processus électoral

Messieurs Alassane Dramane OUATTARA et KOUADIO Konan Bertin, ont, eux, opté pour la soumission au verdict des urnes, seule voie démocratique constitutionnellement reconnue pour accéder à la magistrature suprême dans tout pays

Cet appel s’est matérialisé sur le terrain, le samedi 31 octobre 2020, par des empêchements au vote, des casses d’urnes, des bouclages de salles de classe qui devaient servir de bureaux de vote, des abattages d’arbre pour empêcher la circulation dans la région du Grand Centre

En dépit des provocations, les forces de l’ordre ont observé une attitude des plus républicaines, n’ayant entraîné aucune perte en vie humaine

Le mardi 3 novembre, le président de la Commission Electorale Indépendante a rendu public les résultats de l’élection présidentielle qui a donné Monsieur Alassane Dramane OUATTARA, candidat du RHDP, vainqueur provisoire de cette élection avec 53.90% des suffrages.

Le candidat du RHDP a donc été déclaré vainqueur provisoire de cette élection qui selon les prédictions de l’opposition, n’avait aucune chance de se tenir et prédit l’apocalypse après le 31 octobre 2020

Se rendant compte que tout se déroule bien, à l’appel assumé de Messieurs AFFI N’guessan Pascal et Henri Konan BEDIE, des actes de déstabilisation sont constatés dans le Grand Centre, notre région

Tiébissou, Diabo, Daoukro, Botro, Brobo, Béoumi, Sakassou, Ouéllé, M’bahiakro, Prikro, Didiévi, Bocanda et Toumodi sont devenues des localités où des cadres du PDCI-RDA instrumentalisent des chefs traditionnels et nos jeunes frères, qui armés de fusils calibre 12 et de couteaux et machettes sont devenus les régents des voies de communication

Yamoussoukro, village natal de notre Père, le Père-fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, a été transformée en zone de guerre

Le bilan est le suivant :

Tiébissou : 2 morts, des biens détruits, 7 véhicules de Monsieur Ousmane BAMBA détruits par des jeunes de Morofé (Yamoussoukro)

Béoumi : 5 blessés dans l’attaque du cortège du Ministre Sidi Tiémoko TOURE

Sakassou : 3 morts

Brobo : le QG du RHDP détruit, la brigade de gendarmerie saccagée et pillée

Daoukro, Prikro, Ouéllé, Diabo : les axes routiers fermés à toute circulation

Toumodi : 4 morts, le petit marché « Anango » de Toumodikro brûlé, des maisons et magasins détruits

Le Directeur Général de l’ARRE, Pr Justin KOFFI et le Maire de Bocanda, KRAMOH Kouassi, ont échappé à des assassinats planifiés tandis que le Maire de Ouéllé, subissait la furia d’une horde de jeunes conditionnés

Pour parachever l’action de déstabilisation des institutions, savamment planifiée par une opposition en panne de stratégie, elle annonce la mise en place d’un Conseil National de Transition avec pour président, Monsieur Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA

Le Président du PDCI-RDA, Henri Konan BEDIE qui a pris en otage intellectuel le Peuple Baoulé, à qui l’on fait croire que le RHDP et les Malinké, sont des « microbes » à tuer du Baoulé, et ses militants, n’ont de cesse, de chosifier une communauté ethnique par le terme « microbe »

Au regard de tout ce qui précède, la Jeunesse Baoulé du Grand Centre,

-condamne avec la dernière énergie la mise en place de ce Conseil National de Transition (CNT)

-condamne les appels à la violence lancés par les cadres des partis de l’opposition surtout ceux issus du Grand Centre qui ont pris en otage intellectuel nos parents et jeunes

- salue le professionnalisme des forces de défense et de sécurité

- demande à la jeunesse Baoulé, jusque-là poussée à agir comme des individus sans conscience, à se désolidariser des actes répréhensibles de ces cadres qui ne leur offrent que la misère et l’instrumentalisation

-condamne les attaques des cortèges des ministres de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko TOURE et de l’Equipement et de l’Entretien Routier, Amédée KOUAKOU

-Demande à la Chambre des Rois et Chefs traditionnels de se saisir de ce dossier et d’afficher sa fermeté face aux actes condamnables de certains chefs traditionnels

- Réaffirme son soutien au Gouvernement et au Président Alassane Dramane OUATTARA, vainqueur provisoire de l’élection présidentielle sur la base de son ambitieux projet de société                                                                     

                                                      Le Président des Jeunes Cadres Militants du RHDP du V Baoulé                                                                                                                                                                       Ernest J.KOFFI

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Avant l'élection à la Fif, Kopa Barry rend hommage à Didier Drogba

L’anacarde est la culture pérenne pour laquelle l’État ivoirien a moins investi (Producteurs)