Défis et opportunités des crises sanitaires sur l’atteinte de l’ODD 6: L'AAE présente ses stratégies





ODD6, AAE, Eau et assainissement,



L’Association africaine de l’eau (AAE)  a organisé, du 16 au 18 novembre dernier, ses 85emes assises de son Conseil scientifique et technique en visioconférence. Une activité  au cours de laquelle une conférence de presse internationale  a été animé afin d’informer les medias sur le niveau de réalisation de l’Objectif 6 du Développement Durable (ODD 6)  dans le contexte de la pandémie de coronavirus.
"Défis et opportunités des crises sanitaires sur l’atteinte de l’Objectif 6 de Développement Durable (ODD 6) : Quelles stratégies de l’AAE pour accompagner les réponses en Afrique", le thème sous lequel étaient placées ces assises, à été une belle occasion pour les trois conférenciers de présenter la situation de l'eau et de l'assainissement sur le continent.
Ainsi, Camille Dansou, DG de la Société Nationale des Eaux du Bénin (soneb), Lena Tall Fall, PCA de Delvic Sanitation Initiatives (Sénégal) et Dr. Silver Mugisha président de l’AAE  a travers un panel coordonné par M. Sylvain Usher, directeur exécutif de l'AAE.
Camille Dansouqui a été le premier à prendre la parole, a parlé des défis liés à l’accroissement de la demande en eau potable, du relèvement des consommations d’eau des abonnés à cause de la pandémie dont le premier remède est le lavage des mains à l'eau et au savon.  Par la suite, il a relevé des opportunités du secteur que sont par exemple le recours aux mécanismes de financement, la volonté politique plus affirmée, l’accroissement des ventes d’eau, le développement de la coopération sud-sud et le développement  de solutions innovantes pour atteindre les populations cibles.
En ce qui concerne le volet assainissement, Lena Tall Fall, PCA de "Delvic Sanitation Initiatives" du Sénégal a présenté un diagnostic des chiffres de la Banque mondiale qui explique que  la pandémie va accroître le taux de pauvrété en Afrique. Elle a parlé des perspectives de sa structure dans le traitement et la valorisation des boues de vidange en vue de la création d'emplois.
Pour clore les communications, Dr. Silver Mugisha a évoqué l’importance de la mise en place des réseaux pour accroître le partage des connaissances. Il a souhaité que la plateforme se positionne comme une force de plaidoyer pour l’accès à l’eau et à l’assainissement. Le président de l’AAE a également parlé de l’importance de s’intéresser aux questions environnementales.
Des réponses aux questions des nombreux journalistes présents en ligne pour cette conférence de presse ont permis de mettre les uns et les autres sur la même longueur d'onde au sujet de l'eau et l'assainissement en Afrique.
Solange ARALAMON 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Covid-19 – non-port du masque : La police nationale tient un discours de fermeté

Politique : Guillaume Soro veut rencontrer le président Ouattara