Revue de presse : l’opposition enterre ses "martyrs", le RHDP dénonce le chantage "odieux" de Bédié





revue-de-presse-lopposition-enterre-ses-quotmartyrsquot-le-rhdp-denonce-le-chantage-quotodieuxquot-de-bedie


L’actualité de ce lundi 23 novembre est dominée par l’inhumation des manifestants tués lors de la crise postélectorale et la réplique du RHDP, relativement à la suspension du dialogue politique par le président Bédié.

"Inhumation des martyrs les week end dernier : douleur, colère et indignation", pointe à la Une, le quotidien le Nouveau Réveil. Le Temps de son côté croit savoir "ce qui s’est passé à Daoukro, Bonoua, Dabou et Sikensi".

Dans ces moments de douleur, Dernière heure monde raconte "comment le président Bédié a vécu la minute de silence, samedi", ajoutant que le président du PDCI pleure tous les jeunes "lâchement tués".

La suspension du dialogue entre le président de la République Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié a également fait la UNE des tabloïds.

"Blocage du dialogue politique : Bédié parle, le RHDP dans tous ses états", écrit en première page, le quotidien Notre voie.

"Déstabilisation, mauvaise foi : excédé, le RHDP sort ses griffes", réplique le Rassemblement qui, rapportant les propos du porte-parole de ce parti, Kobenan Kouassi Adjoumani, précise qu’ "il n’est pas question de succomber au chantage de Bédié".

Dans la même veine, les quotidiens le Patriote et Le Matin comme s’ils s’étaient passé les mots, mentionnent, "le RHDP dit non au chantage de Bédié" et au Patriote de préciser que "la main tendue de Ouattara n’est pas une faiblesse".

"Après l’échec du boycott actif, du CNT : Bédié donne dans le chantage", écrit le Jour Plus qui croit savoir les dessous de la suspension du dialogue.

La dernière interview du président français Emmanuel Macron qui a apporté son soutien à Alassane Ouattara et le cas Guillaume Soro ne sont pas passés inaperçu.

 "Macron jette le masque et les droits de l’homme", déduit Aujourd’hui quand Générations Nouvelles de son côté qualifie cette sortie de "renouveau de la françafrique".

"Et si Macron devenait le porte-parole du RHDP" s’interroge l’Héritage, ajoutant "le complot de la France contre le peuple ivoirien enfin dévoilé".

Revenant sur les déboires de Guillaume Soro, le quotidien l’Expression explique "comment Soro s’est mis à dos la communauté internationale" et à Abidjan 24 de conclure "Soro bientôt aux arrêts".

Les journaux de ce lundi ont également rendu hommage au président de la Fédération de football, Sidy Diallo, décédé ce samedi.

Vous pouvez également acheter vos journaux sur www.pressecotedivoire.ci 

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Législatives du 6 mars 2021 : voici ce que la Commission électorale attend des observateurs

Abidjan : 105 corps d’indigents ensevelis au cimetière municipal d’Abobo