Comité de gestion des établissements scolaires : les consignes fermes de Kandia Camara aux COGES





comite-de-gestion-des-etablissements-scolaires-les-consignes-fermes-de-kandia-camara-aux-coges


La décision du président de la République, Alassane Ouattara, de faire désormais endosser les frais annexes dans les établissements scolaires par le gouvernement et les collectivités locales, a été clairement relayé par la ministre Kandia Camara en charge de l’Éducation nationale. Face aux représentants des Comités de gestion des établissements scolaires (COGES) au Centre national des matériels scientifiques, à Cocody, elle a clairement transmis le message et donner des instructions fermes. 
" Aux présidents des COGES, votre rôle est aussi éminemment important que celui des présidents des assemblées. Je voudrais vous féliciter pour le travail que vous abattez et je vous engage à vous inscrire résolument dans la vision du Chef de l’Etat. Pour l’heure, je vous invite au respect des consignes ci-après : suspendre toute levée de cotisation et dépense en cours ; surseoir à tout décaissement de fonds au titre de l’année scolaire 2020-2021 ; faire le bilan de vos trésoreries", leur a indiqué Kandia Camara. Tout reconnaissant l’important rôle joué par ces structures dans la restructuration de l’école ivoirienne. 
À sa suite, les 10 414 COGES du préscolaire/primaire et les 549 du secondaire général public se sont engagés à s’inscrire dans la droite ligne des instructions reçues. 
C’est lors de son discours d’investiture que le président Ouattara a pris cette décision de ne plus faire supporter les frais de COGES aux parents d’élèves. "J’ai décidé que, pour compter de janvier 2021, le gouvernement et les collectivités locales prendront en charge les frais des Comités de gestion des établissements scolaires publics, jusque-là supportés par les parents d’élèves dans le primaire et le secondaire", avait annoncé le chef de l’État.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Ligue des champions : Asec Mimosas , Cissé Abdoul Karim ‘’ Nous sommes prêts ‘’

Plus de 50 ha d’hévéa ravagés par des flammes à Bocanda