Lancement d’un institut de formation politique pour "perpétuer les valeurs d’Amadou Gon Coulibaly"





Lancement Institut Amadou Gon Coulibaly,Alassane Ouattara,Touré Mamadou


L’Institut de formation politique Amadou Gon Coulibaly a été officiellement lancé ce jeudi au Sofitel Hôtel Ivoire, en présence du chef de l’Etat Alassane Ouattara et de plusieurs autres personnalités dont l’ancien Premier ministre français Jean Pierre Rafarin.

Selon l’initiateur du projet, le ministre Touré Mamadou, l’Institut qui porte le nom de feu le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a été créé pour "perpétuer les valeurs incarnées par feu Amadou Gon Coulibaly auprès des jeunes et contribuer à leur formation dans le domaine de la politique et dans le domaine associatif".

Cet institut qui a une vocation sous-régionale développera deux grands types de formation au profit de plusieurs centaines de jeunes par an, a révélé le ministre.

La première, qui va se faire sous forme de séminaire avec 192 heures sur six mois, s’adressera à des jeunes militants des partis politiques et de la société civile âgés de 16 à 35 ans.

Ces séminaires seront structurés en quatre niveaux à savoir, l’initiation pour le niveau 1, pour l’acquisition de notions de base à la politique et à la vie associative. L’approfondissement des connaissances politiques et civiques par des modules plus avancés pour le niveau 2, le perfectionnement par des enseignements plus spécifiques et pratiques sur les grands thèmes d’actualité mondiale pour le niveau 3 et l’accompagnement à travers un appui conseil aux initiatives politiques et associatives pour le niveau 4, a décliné Touré Mamadou.

Plusieurs modules vont être enseignés au cours de ces séminaires tels que l’état-nation, la conviction et l’éthique politique, l’organisation et le fonctionnement des partis politiques, a révélé le ministre en charge de la promotion de la jeunesse.

Quant au second type de formation, il va à l’endroit du grand public et se fera à travers des conférences, des colloques et des activités de récompense de l’action positive des jeunes militants politiques ou associatives avec un clin d’œil au renforcement des capacités des cadres dirigeants, a ajouté le ministre.

Pour mener à bien sa mission, l’institut s’est doté d’un Conseil d’Administration au sein duquel d’imminente personnalités dont Rachèle Gogoua, présidente du groupe des organisations féminines pour l’organisation de l’égalité homme-femme, Mariam Dao Gabala responsable de Oikocrédit en Côte d’Ivoire,ancienne consultante auprès de la Banque Mondiale et de la BAD, du Professeur Ouraga Obrou, enseignant chercheur et de la secrétaire d’Etat, Myss Belmonde Dogo, a énuméré Mamadou Touré, président de ce conseil d’administration.

" L’institut AGC sera l’un des acteurs majeurs du nouveau modèle social dont notre pays est en train de se doter, fidèle à sa tradition de pays d’hospitalité du vivre ensemble de paix. Il se réjouit de contribuer avec enthousiasme à la préparation de la relève des générations, ambition qui vous est cher", a conclu Mamadou Touré, s’adressant au président Alassane Ouattara.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Solidarité COVID-19 et ramadan 2020: Des cadres RHDP comblent les populations de Tafire, Nidiekaha et Badiakaha

Arafat DJ : Sa femme Carmen envoie un message au ministre Hamed Bakayoko