Vague de chaleur sur la Côte d'Ivoire : Voici les raisons et les dispositions à prendre





vague-de-chaleur-sur-la-cote-divoire-voici-les-raisons-et-les-dispositions-a-prendre


Depuis quelques semaines, une vague de chaleur s'abat sur la Côte d'Ivoire. Malgré  quelques pluies de temps à autres, la chaleur se fait persistante. 
Dans un communiqué rendu,  la société d'exploitation et de Développement Aéroportuaire, Aéronautique et Météorologique (SODEXAM) explique que la zone de forte chaleur persiste sur l’Afrique du nord et le sud-ouest Sahel sur la période du 8 au 15 mars 2021. Les températures restent au-dessus de la moyenne climatique au Nord et au Centre-Nord de la Côte d’Ivoire.

"Les mois de Février et Mars sont les mois les plus chauds en Côte d’Ivoire. Les phénomènes qui intéressent la Côte d’Ivoire sont cycliques. Durant les mois de Février et Mars, le rayonnement solaire est quasi direct et le ciel peu nuageux sur la Côte d’Ivoire. Ce rayonnement ajouté à la circulation atmosphérique favorise des élévations de température sur la Côte d’Ivoire. Ces fortes chaleurs seront aussi régulées par les pluies orageuses qui ont lieues sur le pays. Ainsi en fonction de la position géographique des villes, elles connaitront des rayonnements solaires relativement différents comme vous pouvez le constater sur les graphes de différentes villes de la Côte d’Ivoire"indique la note.

Notons que les températures maximales pour les mois de Février et Mars sont supérieures à 37°C pour la ville d’Abidjan. La ville de Bouaké connait pour les mois de Février et Mars des températures supérieures à 38°C.
La canicule et les fortes chaleurs représentent un risque important pour la santé. Le danger est toutefois plus grand pour les personnes âgées, les nourrissons et les enfants, les personnes handicapées, les personnes atteintes de maladie chronique ou de troubles de la santé mentale, les personnes qui prennent régulièrement des médicaments, les femmes enceintes et les personnes isolées. Les sportifs et les personnes qui travaillent dehors peuvent aussi être vulnérables. Une situation à  la base d'une forte consommation d’électricité, d’eau, de carburant etc. Les conséquences de cette vague de chaleur sont entre autres la déshydratation,  des crampes musculaires aux bras, aux jambes, au ventre et un épuisement qui se traduit par des étourdissements, une faiblesse, une tendance inhabituelle à l'insomnie. Mais aussi  le coup de chaleur ou hyperthermie qui survient lorsque le corps n'arrive plus à contrôler sa température qui augmente alors rapidement. On peut le repérer par une agressivité inhabituelle, une peau chaude, rouge et sèche, des maux de tête, des nausées, des somnolences et une soif intense et/ou une confusion, des convulsions et une perte de connaissance. 

Pour prévenir tout cela, il est conseiller de s'hydrater régulièrement en buvant beaucoup d'eau et de surveiller sa température. Sans toutefois omettre de contrôler sa consommation d'énergie 
Solange ARALAMON 

En lecture en ce moment

Angleterre : Wilfried Zaha ne veut plus de son agent

Présidentielle 2020 : Le candidat Kouadio Konan Bertin propose une réforme majeure de l’Administration