Ramadan 2021 : Comment se comportent les muslmans pendant ce mois de jeûne





ramadan-2021-comment-se-comportent-les-muslmans-pendant-ce-mois-de-jeune


Le mois de ramadan chez les fidèles musulmans suscite beaucoup d'engouement. Mais, les années passent et se ressemblent. Les comportements demeurent identiques. Pressecotedivoire.ci est allé sur le terrain pour constater pour vous comment se comporte la communauté musulmane en cette période de jeûne.

Le premier constat est qu'en ce début du Ramadan, tout le monde se sent concerné. A l'heure de la prière, les mosquées sont systématiquement prises d'assaut. Femmes, enfants, jeunes, vieux, adultes, etc. tout le monde est au rendez-vous. Naturellement, l'enceinte de la mosquée devient exigue, dès lors, la voie jouxtant ce lieu de prière est automatiquement occupée. Plus de passage pour piétons et automobilistes. Avec les désagréments que cela occasionne.
Autre remarque. Des familles préfèrent organiser leurs propres séances de prière chez elles à la maison. A ce niveau, chacun y va de son explication. M. Kanaté Ibrahim par exemple, père de famille résidant à Abobo N’dotré, explique : " une fois que le mois de jeûne arrive, la prière peut se faire partout, à la maison, à la mosquée, dans la rue. Les fidèles auront les mêmes mérites. Ce n’est pas écrit quelque part dans le Saint Coran que c’est interdit. Moi-même, je fais prier ma famille et le voisinage", a-t-il relayé.
Comme lui, d'autres préfèrent prier chez elles. Mais pas pour la même raison. Pour ces dernières, c'est juste par pure précaution à cause de la maladie à covid-19. Dame Traoré, commerçante à adjamé, justifie : " moi je suis prudente avec ma famille, le Coronavirus continue de faire des ravages. Et quand vous partez à la mosquée, les gens ne respectent pas les mesures barrières. Et moi, je n’aime pas ça du tout. Donc on préfère prier chez nous, c’est mieux".
S'agissant du volet sanitaire, El Hadj Bamba Vamoussa, Iman adjoint de la mosquée d’Abobo Belleville, nous partage son point de vue sur la question :" l’année dernier, les mosquées étaient fermées. Elles sont désormais ouvertes, y compris pour les prières du vendredi. J’ai observé que tout le monde ne tient pas compte des mesures barrières, les fidèles se collent pour prier. La plupart d’entre eux ne portent même pas de cache-nez, cela est très dangereux. Nous ne devons pas baisser la garde car le coronavirus existe toujours. Alors, pour le bien de soi, chaque fidèle musulman se doit d’appliquer les mesures barrières. Car, une fois malade, leurs capacités seront limitées et les croyants devront obligatoirement porter leur masque et apporter leur tapis de prière et leur Coran. Ils devront aussi respecter les distanciations sociales".
Notons que le ramadan 2021, a débuté le 12 avril dernier et durera 29 à 30 jours (en fonction de l’observation de la lune). Pendant ce mois sacré, les musulmans du monde entier doivent observer le jeûne (à l’exception des femmes enceintes, celles qui allaitent ou qui sont indisposées, des enfants en bas âge, des personnes malades ou encore des personnes qui effectuent un voyage) puisqu'il fait partie des 5 piliers de l’Islam.

Khady SANOGO (stagiaire) 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Démission de Guillaume Soro: Fregbo Basil (député de Sassandra) fait des précisions

Bouna : 3 policiers agressés au cours d'une mission