Violences faites aux femmes : Les Ivoiriennes s’approprient les 16 jours d’activisme pour "se battre" contre le viol





violences-faites-aux-femmes-les-ivoiriennes-sapproprient-les-16-jours-dactivisme-pour-quotse-battrequot-contre-le-viol


Depuis le jeudi 25 novembre 2021, la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Nassénéba Touré a lancé à Abidjan, la campagne nationale des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes.

Dès le coup d’envoi de cette campagne, plusieurs organisations féminines donnent de la voix pour fustiger et dénoncer toutes les sortes de violences faites aux femmes. Des actions tant sur les réseaux sociaux que sur le terrain physique sont menées pour réduire ces violences.

 Pourtant, selon la ministre, le dispositif national de réponse s’est fortement amélioré. Toutefois, la problématique des violences faites aux femmes et aux filles demeure et a même atteint des proportions inquiétantes avec l’avènement de la pandémie de la COVID-19, en témoigne les données statistiques.

"Selon le rapport statistique sur les violences basées sur le genre (VBG) de 2020, ce sont 5 405 cas de VBG qui ont été rapportés et pris en charge dans les services sociaux en Côte d’Ivoire dont 822 cas de viols. La majorité de ces cas de viols était perpétrée sur les mineurs de moins de 18 ans, soit 77%", a-t-elle expliqué. Elle a donc appelé à la conscience individuelle et collective, pour une forte mobilisation contre ces crimes afin de les réduire voire les éradiquer.

Dans les messages de sensibilisation, les organisations de défense des droits de la femme invitent les victimes à oser dénoncer leurs bourreaux. C’est pour elles, l’une des issues de sauvetage qui permettra de punir les fautifs.

Le thème retenu pour cette 31e édition des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes est "Orangez le monde : mettons fin aux violences faites aux femmes maintenant".  Mais en Côte d’Ivoire, pour cette année, le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a décidé de placer la Journée sous le thème "Orangez le monde : tous ensemble mettons fin aux viols. C’est maintenant ! ".

Pour rappel, "les 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre" est une campagne internationale annuelle initiée par l’ONU qui débute chaque 25 novembre, date de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Jusqu’au 10 décembre.  Elle se consacre à sensibiliser à la nécessité de prévenir et d’éliminer les violences envers les femmes.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Point de la situation de la COVID-19 au jeudi 28 janvier 2021

Tour d’honneur de la dépouille de Dona Fologo dans la ville de Sinématiali