Can 2021 : Eléphants de Côte d’Ivoire, Badra Ali fait oublier l’absence de Gbohouo Sylvain





can-2021-elephants-de-cote-divoire-badra-ali-fait-oublier-labsence-de-gbohouo-sylvain


Badra Ali Sangaré a convaincu le public sportif lors de la rencontre qui a opposé la Côte d’Ivoire à la Guinée Equatoriale. Titularisé suite à l’absence de Gbohouo Sylvain sanctionné par la Fifa, le porter de JDR Stars (Afrique du Sud) a été très rassurant dans les buts des Ivoiriens.

En plus d’avoir affiché une grande sérénité, il a réalisé certains arrêts qui ont permis aux Eléphants de conserver leurs avantages au score. Notamment, à la 65e minute où l’attaquant Equato-guinéen, Emilio Nsue, parti dans le dos dans la défense ivoirienne, s’est présenté seul face à Badra. Mais le gardien des Eléphants a remporté son duel en se couchant parfaitement côté ouvert.

A la fin de cette rencontre, il a été félicité par de nombreux ivoiriens. Mais cette prestation ne surprend pas Guy Demel Roland, ex-international ivoirien qui a dit tout le bien qu’il pense du gardien des Eléphants.   

 

Le chanteur Zoulou, Lato Crespino a tenté de présenter brièvement Badra Ali Sangaré aujourd’hui âgé de 35 ans.  ‘’ Badra Ali est le gardien de la troisième promotion de l'académie Jean Marc Guillou (le gardien de la promotion de Gervinho). Nous avons fait la même formation avec Kolo, Baky, Boka, Salomon Kalou, Aruna Dindané et autres. Juste le présenter à ceux qui ne le connaisse pas et vous dire de dormir en paix, c'est un très bon gardien de but formé depuis l’âge de 10 ans ‘’, a posté Lato Crespino, ex-pensionnaire de l’Académie Jean Marc Guillou qui a finalement opté pour la musique.

Gael ZOZORO

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Culture : Direction des archives nationales sensibilise les Editeurs de presse

Côte d’Ivoire/ Le coût de l’essence super en hausse de 10 F pour le mois de mai