Dialogue social : le gouvernement et les organisations syndicales de la fonction publique font le bilan de la trêve sociale signée en 2017





dialogue-social-le-gouvernement-et-les-organisations-syndicales-de-la-fonction-publique-font-le-bilan-de-la-treve-sociale-signee-en-2017


La ministre de la Fonction publique, Anne Désirée Ouloto, a présidé, au nom du Premier ministre Patrick Achi, le lundi 20 juin à Grand-Bassam, la cérémonie d'ouverture de l’atelier d’évaluation des accords et de la trêve sociale conclue en 2017 entre le gouvernement et les organisations syndicales de la Fonction publique, en vue de ressortir les points de satisfaction et les insuffisances. Il s'agit aussi de recenser les revendications nouvelles devant conduire à la signature d'un nouveau protocole d'accord portant revendications.

"La rencontre qui nous réunit ce matin s’inscrit dans la politique de dialogue sociale chère à la vision du président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, et a pour objectif essentiel de faire le bilan de la trêve sociale 2017-2022, et travailler à l’élaboration des documents cadres devant servir de base aux futures négociations Gouvernement-Organisations syndicales ; et ce, dans la perspective de l’amélioration des conditions de vie et de travail des ressources humaines civiles de l’Etat, ainsi que de la consolidation de la confiance indispensable à la construction d’une paix sociale durable et constructive", a indiqué Anne Désirée Ouloto.

La ministre a expliqué que cette rencontre est consécutive à des réunions qui ont débuté en octobre 2021 et qui se sont poursuivies de façon discontinue jusqu’à fin mai 2022 entre ses services et les centrales et faîtières syndicales, d’une part, et entre les ministères techniques avec les organisations syndicales sectorielles de base, d'autre part.

A cette occasion, elle a rendu hommage à tous les responsables syndicaux pour leur engagement responsable et pour leur dévouement à la cause de la stabilité et de la paix sociale en Côte d’Ivoire.

"Je voudrais saluer chaleureusement tous les responsables syndicaux avec et grâce à qui ce processus a été conduit avec sérénité et grande intelligence, dans un environnement de consensus qui concilie fort justement, attentes des personnels civils de l’Etat et intérêt de la Nation", a-t-elle dit.

Cet atelier bilan de la trêve 2017-2022 réunit une cinquantaine de participants durant trois jours. Dans ce cadre, le Comité ad ’hoc mis en place et réunissant toutes les parties prenantes aura à charge de valider ce bilan en même temps que les documents compilés par les services du ministère de la Fonction publique, et de proposer une matrice des revendications nouvelles et un chronogramme à soumettre au Premier ministre, Chef du Gouvernement, en vue du démarrage officiel des négociations.

Au nom des représentants des huit organisations syndicales de la Fonction publique, Soro Mamadou a dit que l'ouverture de ce dialogue entre le gouvernement et les organisations syndicales se fait dans un environnement de paix.

Selon Soro Mamadou, les deux parties sont présentes pour harmoniser leurs points de vue, afin d'arriver à un nouvel accord gagnant-gagnant.

Les revendications de 2017 portaient sur six points principaux. Entre autres, le paiement du stock des arriérés induits par le paiement échelonné des engagements actés depuis 2009, estimé à 249,6 milliards de FCFA, la revalorisation indiciaire de 150 points pour les emplois ne bénéficiant pas d'une grille particulière estimée à 21 milliards de FCFA, l'intégration des agents journaliers du secteur public à la Fonction publique, etc.

A lire aussi Fonction publique : Boka Kouadio Arnaud (Secrétaire du Syres-Ci) formel '' l'idée de la trêve sociale est une escroquerie morale ''

CICG 

En lecture en ce moment

Paix et cohésion sociale : Alassane Ouattara et Mabri Toikeusse se sont parlé

Un programme d’amélioration de la santé cardiovasculaire en milieu rural officiellement présenté