Coupe Ufoa B U17 : Battue par le Nigéria en demi-finale, la Côte d'Ivoire sera absente à la Can 2023





coupe-ufoa-b-u17-battue-par-le-nigeria-en-demi-finale-la-cote-divoire-sera-absente-a-la-can-2023


Vainqueurs de la précédente édition, les Eléphanteaux ne pourront accéder à la finale du tournoi qualificatif de la CAN U17 organisé par l’UFOA-B à Cape Coast au Ghana. Les poulains de Gouamené Maxime sont tombés en demi-finale devant les Golden Eaglets du Nigeria (3-1), ce mardi 21 juin 2022. Une élimination qui signifie que les Ivoiriens ne participeront pas à la prochaine édition de la CAN de leur catégorie qui se disputera en Algérie en 2023. 

Ce sont, pourtant,  les Eléphanteaux qui ont ouvert la marque grâce à un but de Yan Diomandé (7è).  Avantage de courte durée car , les Nigérians vont égaliser et prendre l'avantage avant la pause grâce au jeune Emmanuel Michaël qui s'est offert au doublé à la (30è, 43è). Et le dernier coup nigérian est venu d'Aboubacar Abdulai à la 61è.  
Le Nigéria file ainsi en finale avec son billet pour la prochaine CAN U17 en main.  Le billet de la CAN 2023 échappent aux Eléphanteaux cadets. Dans la deuxième demi-finale,  le Burkina Faso a disposé de Ghana (1-0) . La finale opposera donc le Nigeria au Burkina Faso. La Côte d'Ivoire et le Ghana s'affronteront en match de classement. 
Notons que le constat est très amer pour les sélections ivoiriennes.  Chez les A, on enregistre une non-qualification pour la Coupe du monde 2022 au Qatar et une élimination prématurée à la CAN 2022 ont donné le ton. La Côte d’Ivoire ne participera ni à la CAN féminine au Maroc, ni à la CAN U20, ni à la CAN U17. Il ne reste plus que le Championnat d'Afrique des nations (qui oppose les joueurs évoluant dans le championnat de leurs pays) pour certainement sauver l'honneur de la Côte d'Ivoire.

GZ 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Discussions sur la réforme de la CEI: la plateforme EDS donne les raisons de son retrait

Célébration de l’indépendance : "Nous avons vécu 60 ans dans l’illusion et l’hypocrisie" (Mamadou Koulibaly)