A Guiglo, le comité régional de lutte contre la vie chère en guerre contre les mauvaises pratiques commerciales





a-guiglo-le-comite-regional-de-lutte-contre-la-vie-chere-en-guerre-contre-les-mauvaises-pratiques-commerciales


Le comité régional de lutte contre la vie chère de la région du Cavally (Ouest ivoirien) a lancé les lundi 12 et mardi 13 octobre 2022, ses activités de visite de terrain pour s’imprégner de l’application des mesures gouvernementales contre la cherté de la vie et endiguer un tant soit peu les mauvaises pratiques commerciales subies par la population locale.

Ce comité présidé par le préfet Yacouba Doumbia a sillonné les grandes surfaces, les magasins de gros et demi-gros, les boutiques et les boulangeries ainsi que les boucheries, les poissonneries, les dépôts de vente de gaz et les marchands de vivriers, pour s’imprégner des réalités.

Ce comité composé des directeurs régionaux et personnels des ministères techniques, notamment les ministères du Commerce, des Ressources halieutiques, de l’Agriculture, mais aussi de la société civile, des agents des Forces de l’ordre, s’est rendu compte d’une parfaite exécution des mesures du gouvernement en ce qui concerne le respect du plafonnement des prix de certains produits de première nécessité et denrées alimentaires.

Il a été constaté cependant, dans l’ensemble, que dans certains cas jugés infimes qu’il y a naturellement des commerçants qui trichent en augmentant les prix, en n’affichant pas les prix et pis, même lorsqu’ils affichent les prix ils ne les respectent pas.

Plusieurs produits tels que l’huile dans les emballages de 5 litres, 10 litres et 20 litres, et le sucre sont absents sur le marché local. La raison de cette absence, selon les grossistes, est liée au manque d’approvisionnement et les prix trop élevés, depuis les usines. L’approvisionnement du gaz s’avère acceptable, mais les prix ne sont toujours pas respectés par les livreurs.

Sur les marchés de vivriers, il a été constaté une abondance des denrées. A tous les niveaux, les commerçants et les marchants ont été sensibilisés au respect des mesures gouvernementales à travers l’application raisonnable des prix indiqués et la dénonciation des commerçants réfractaires aux mesures en vigueur dans le cadre de la lutte contre la cherté de la vie.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Après 10 ans d'exil: Mmes Koudou Jeanette et Simone Ehivet Gbagbo se rencontrent

Le temps des regrets