Amélioration de la durabilité et la transparence dans les chaînes d’approvisionnement des produits d’exportation : le projet FIT FOR FAIR officiellement présenté





amelioration-de-la-durabilite-et-la-transparence-dans-les-chaines-dapprovisionnement-des-produits-dexportation-le-projet-fit-for-fair-officiellement-presente

Le projet FIT FOR FAIR a officiellement été présenté ce mardi 27 février



Améliorer la durabilité et la transparence dans les chaînes d’approvisionnement des produits d’exportation, tel est l’objectif du projet FIT FOR FAIR (Prêts pour l'équité) dont la cérémonie de lancement a eu lieu, le mardi 27 février 2024, à Abidjan.

Ce projet financé par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement, et soutenu par son agence de coopération technique, le GIZ, sera mis en œuvre, en terre ivoirienne, par le Conseil national des exportations (CNE).

A cet effet, le secrétaire général dudit Conseil, Serges Martial Bombo, a expliqué que l’objectif global du projet FIT FOR FAIR, permettra à la Côte d’Ivoire de créer un environnement qui permette aux acteurs des chaînes d’approvisionnement de se conformer à la règlementation européenne sur la déforestation (EURD), la loi allemande sur le devoir des diligences des entreprises (LKSG) et la directive européenne sur le devoir de diligence des entreprises (CSDDD).    

Serges Martial Bombo a également expliqué que ce projet se déroulera sur quinze (15) mois. « Les trois (03) premiers mois seront consacrés à la mise en place de l’équipe de coordination comprenant les membres du CNE et les experts nationaux; la sélection des experts nationaux; la sélection des membres du groupe de travail; le démarrage des activités du projet. Les douze (12) autres mois seront axés sur l’accompagnement, l’appui technique et logistique aux groupes de travail, la réalisation de réunions techniques et la production d’analyses, le suivi des performances ; etc. », a-t-il indiqué.

Le conseiller technique du ministre du Commerce et de l’Industrie, Michel Malan, a affiché une grande satisfaction face du lancement de ce projet FIT FOR FAIR. Pour lui, une telle initiative ne peut que réjouir le Président Alassane Ouattara, et son Premier ministre, Beugré Mambé.

Il a également étalé certains problèmes que le projet pourrait résoudre. « Les activités de production et de commerce à l’international de la Côte d’Ivoire sont confrontées aux défis liés à la durabilité, faisant référence notamment aux questions de droits de l’homme, de la protection de l’environnement, de l’amélioration des revenus, du bien-être des producteurs et de la lutte contre le travail des enfants », a souligné Michel Malan.

Le lancement du projet FIT FOR FAIR a été suivi d’un atelier de deux jours visant à présenter le projet avec toutes ses composantes ainsi que les activités et les résultats attendus.

Gaël Zozoro



En lecture en ce moment

Afrikfashion Show: La 14e édition reportée

Rumeurs de la libération de Laurent Gbagbo : "Aucune décision n’a été prise" (porte-parole de la CPI)