Retraité à 40 ans, la grosse fortune amassée par Drogba dans le football





retraite-a-40-ans-la-grosse-fortune-amassee-par-drogba-dans-le-football


Après avoir annoncé, la semaine dernière, qu’il arrêtait sa carrière de footballeur, Didier Drogba se prépare maintenant à assumer pleinement sa reconversion. Mais, l’ex-capitaine des Eléphants ne vivra uniquement pas d’amour et d’eau fraîche. Bien au contraire. Après presque 20 ans de carrière au haut niveau, l’ex-attaquant vedette de Chelsea, aujourd’hui âgé de 40 ans peut se targuer d’avoir réussi dans le football et d’être à la tête d’une immense fortune évaluée à peu près à 180 milliards de FCFA.

En effet, selon le Magazine économique Américain « People With Money », c’est la coquette somme de 180 milliards de FCFA, soit 275 millions d’euros que Didier Drogba  a empochés dans sa carrière. Le Magazine américain révèle même que la star ivoirienne a réalisé son plus gros gain  en 2014 lorsqu’il évoluait à Galatasaray. Cette année-là, Didier Drogba aurait empoché la coquette somme de  62 milliards, soit 96 millions d’euros.

Et en quittant le club chinois de Shanghai Shenhua en janvier 2013 pour signer en Turquie à Galatasaray, le buteur légendaire des Eléphants avait paraphé un joli contrat de 3 ans  pour s’engager en janvier assorti d’un salaire global de 7 milliards francs CFA. En plus d’une prime de 10 millions  par match disputé. Son passage aux Etats-Unis avec le club montréalais de l’Impact lui aurait aussi permis d’engranger plus de 5 milliards de francs CFA.

La fortune de Didier Drogba va au-delà de ces 180 milliards de francs CFA empochés dans le football. En effet, il  gagne à partir des placements boursiers, de ses investissements dans l’immobilier, des contrats publicitaires, dans la restauration, dans la mode avec les caleçons « Drogba séduction » et dans la cosmétique avec son parfum « L’eau Didier » une pluie de milliards.

Partarger cet article

En lecture en ce moment

La GIZ dote le centre d’appel de justice de matériel de téléphonie

Point de la situation de la COVID-19 au mercredi 7 avril 2021