Coronavirus: le Royaume- uni dit avoir développé un vaccin efficace contre la pandémie





coronavirus-le-royaume-uni-dit-avoir-developpe-un-vaccin-efficace-contre-la-pandemie


 

Le laboratoire britannique AstraZeneca, associé à l'université d'Oxford,  dit avoir développé un vaccin contre la covid-19, efficace à 70%  en moyenne, voire à 90% dans certains cas.  Avec cette pandémie de Covid-19 galopante dans bien des pays, l'espoir de l'humanité réside plus que jamais dans la mise au point de vaccins, dont les premiers sont attendus dans quelques semaines. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a salué une "merveilleuse réalisation scientifique britannique". Par visioconférence, il a annoncé le retour en  décembre, après quatre semaines de réconfirnement en Angleterre, à une stratégie locale musclée et accompagnée d'un programme de dépistage massif contre le nouveau coronavirus,

En France, la décrue épidémique se confirme également, avec un nombre de nouveaux cas recensés lundi au plus bas depuis deux mois. Le président français Emmanuel Macron devrait s'exprimer ce mardi soir,  pour dévoiler un "léger assouplissement" du confinement actuellement en vigueur, selon son Premier ministre Jean Castex, qui s'est inquiété des "usines à Covid" , que seront les fêtes de fin d'année. Cependant, trois milliards de doses,  seront disponibles en 2021. Les vaccinations, débuterons par les personnels de santé et les personnes vulnérables, vers mi-décembre.

Le gouvernement américain prévoit de son côté vacciner 20 millions de personnes à risque en décembre, puis 25 à 30 millions par mois. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), sur  48  vaccins en cours de développement dans le monde, 11 sont en phase 3 de tests, la dernière avant homologation. En attendant, les mesures de restrictions sociales sont les seules armes contre la pandémie, qui continue de flamber en plusieurs points du globe.

Sanogo Khady (stagiaire)

 

En lecture en ce moment

Présidentielle 2020 : Une mission internationale fait des recommandations pour une élection apaisée

FPI : Y a-t-il péril en la demeure ?