Covid-19 : Entre insouciance et indifférence, la pandémie sévit en Côte d'ivoire





covid-19-entre-insouciance-et-indifference-la-pandemie-sevit-en-cote-divoire


Ça n’a échappé à personne. La Côte d’Ivoire a renoué avec les décès. Presscotedivoire.ci avait tiré la sonnette d’alarme au milieu du mois en révélant qu'il y a eu 30 morts de la Covid-19 en 2 semaines. Mais rien n’a changé. Les Ivoiriens vivent comme si la situation était normale et les autorités laissent faire.
Le mercredi 25 août 2021, la Côte d’Ivoire a enregistré 11 décès dus à la maladie du Coronavirus. La veille, cette pandémie a fait 5 victimes. Au-delà des personnes mortes de la Covid-19, il est bon de jeter un coup d’œil sur les nouveaux cas : 57 le mardi et 251 le mercredi. Il n’est point besoin d’être devin pour comprendre que le nombre de nouveaux malades a connu une évolution quantitative remarquable.

A lire également - Ebola : la jeune guinéenne atteinte du virus, déclarée guérie (ministère)

Pendant ce temps, les Ivoiriens continuent de vivre comme si cette pandémie ne les concernait pas. Dans les rues, dans les véhicules de transport en commun, dans les spectacles, les émissions télévisées qui drainent du monde, etc., aucune mesures barrières n’est respectée. Pas de distanciation sociale, pas de port du cache-nez, aucune présence de gels hydroalcoolique (même dans des administrations publiques), etc.
Du côté des autorités sanitaires, on se contente de mener la campagne de sensibilisation pour appeler les populations à aller se faire vacciner. Et, comme pour la justifier, le nouveau slogan est : " toutes les personnes décédées de la Covid-19 ces dernières semaines n'ont pas été vaccinées".
En réalité, appeler les populations à se faire vacciner n’est pas mauvais en soi. Mais, il faut surtout mettre l’accent sur le respect des mesures barrières. Surtout que, comme on le constate, bien que le vaccin soit gratuit, les Ivoiriens ne se bousculent pas aux portes des centres de vaccination. Dans un tel contexte, sans vouloir jouer les oiseaux de mauvais augure, si l’on n’y prend garde, on risque de se retrouver avec un boom des contagions. Ailleurs, en plus de la vaccination, des mesures sont prises pour obliger les populations à respecter les mesures barrières. C’est l’exemple que la Côte d’Ivoire devrait suivre pour se mettre à l’abri d’éventuelles mauvaises surprises.

Modeste KONE

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Coronavirus: Emmanuel Macron appelle à son tour à «annuler» les dettes des pays africains

PDCI-RDA : Bédié procède à un réaménagement technique au sein du secrétariat exécutif