Levée de mesures de restriction de liberté de Gbagbo: "l’heure de la vraie réconciliation a sonné" (Assoa Adou)





Fpi,Laurent Gbagbo,Cpi,Assoa Adou


Le Front populaire ivoirien (FPI de Laurent Gbagbo) a au cours d'un point presse tenu ce vendredi à Abidjan,  salué la levée  de certaines mesures de restriction de liberté de son leader, Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Pour le secrétaire général de cette formation politique, Assoa Adou, cette décision marque le début d'une vraie réconciliation. 
Pour le FPI, "le signal que vient de donner la CPI est sans conteste une opportunité que le pouvoir devrait saisir pour rassembler effectivement toutes les filles et tous les fils du pays autour de la mère patrie.


POINT  DE PRESSE DU SECRETAIRE GENERAL DU FPI

ABIDJAN, 29 MAI 2020

Mesdames et messieurs les journalistes ;
Mesdames et messieurs des médias sociaux et professionnels de la communication ;
Mesdames et messieurs,

Je voudrais vous remercier aujourd’hui encore pour votre présence massive à ce point de presse que j’ai l’honneur d’animer, après ma conférence de presse du 11 mars dernier. Merci de toujours accompagner le Front Populaire Ivoirien et tous les combattants de la liberté dans leur lutte pour un véritable encrage de la démocratie en Côte d’Ivoire et plus largement dans les états africains.
C’est pour l’un des acteurs importants de ce combat pour la démocratie que nous sommes devant vous ce matin. Il s’agit du président Laurent GBAGBO, président du FPI, acquitté depuis le 15 janvier 2019 et maintenu injustement en liberté conditionnelle en Belgique, en vertu d’une décision de la CPI rendue le 1er février 2019.

Depuis cette date, le Parti, les militants, sympathisants et l’ensemble des ivoiriens, n’ont eu de cesse de réclamer la libération totale du père de la démocratie en Côte d’Ivoire et son retour au pays pour contribuer à la réconciliation des ivoiriens.

Hier jeudi 28 mai 2020 en fin d’après midi, la chambre d’appel de la CPI a modifié les conditions de mise en liberté du président Laurent GBAGBO et du ministre Charles Blé GOUDE. Elle a décidé de révoquer notamment les conditions suivantes :
Ne pas se déplacer en dehors des limites de la municipalité dans laquelle ils résident dans l’Etat d’accueil, à moins d’y avoir été expressément autorisés au préalable par la CPI ;
Remettre au Greffe toute les pièces d’identité dont ils disposent, en particulier leur passeport ;
Se présenter chaque semaine auprès des autorités de l’Etat d’accueil ou auprès du Greffe ;
Se conformer à toute autre condition raisonnable imposée par l’Etat dans lequel ils seront libérés.
En d’autres termes, le président Laurent GBAGBO et le ministre Charles Blé GOUDE sont désormais libres de tout mouvement y compris leur retour sur la terre de leurs ancêtres.

Le Front Populaire Ivoirien salue cette décision importante qui marque un tournant dans la lutte pour la réconciliation nationale dans laquelle le Parti s’est toujours engagé mais particulièrement depuis janvier 2019, sur instruction ferme du  président Laurent GBAGBO.

Le Front Populaire Ivoirien salue la mémoire de tous nos compatriotes et militants morts depuis l’éclatement de la crise post électorale de 2010 et qui, malheureusement ne seront pas à l’accueil du président Laurent Gbagbo. Il salue notamment la mémoire de nos anciens responsables, Miaka OURETO et Abou Drahamane SANGARE

Le Front Populaire Ivoirien remercie les ivoiriennes et les ivoiriens qui ont combattu pour le triomphe de la vérité. Il associe à ces remerciements la diaspora ivoirienne et africaine qui, sous la pluie, le soleil et sous la neige, a battu le pavé en Europe et en Amérique pour soutenir sans faille le président Laurent GBAGBO.

Le Front Populaire Ivoirien salue et remercie les peuples africains qui se sont mobilisé partout sur le continent pour la justice en faveur du président Laurent GBAGBO et du ministre Charles Blé GOUDE. Il remercie particulièrement les peuples ghanéen, libérien, togolais et béninois qui ont offert l’hospitalité africaine à leurs frères et sœurs ivoiriens en détresse.

Le Front Populaire Ivoirien réitère, avec à sa tête le président Laurent GBAGBO, son engagement en faveur d’une paix durable en Côte d’Ivoire avec tous les acteurs de la vie sociopolitique, notamment avec le PDCI RDA avec qui il vient de signer un accord de collaboration pour la réconciliation nationale et le retour définitif de la cohésion sociale en Côte d’Ivoire.

Le Front Populaire Ivoirien lance enfin un appel solennel au président Alassane OUATTARA, au Gouvernement et au RHDP-Unifié afin qu’ils saisissent cette opportunité historique pour créer les conditions d’un vrai dialogue républicain en vue de la paix et de la cohésion nationale.

Pour le Front Populaire Ivoirien, l’heure de la vraie réconciliation a sonné.
La Cote d’Ivoire a besoin de paix pour son développement. Le signal que vient de donner la CPI est sans conteste une opportunité que le pouvoir devrait saisir pour rassembler effectivement toutes les filles et tous les fils de ce pays autour de la mère patrie.

Je vous remercie

SERVICE COMMUNICATION FPI

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Angleterre/ Eric Bailly n'est plus dans les plans de José Mourinho

Côte d’Ivoire/ Pas d’augmentation des tarifs des actes médicaux (ministre de la santé)