Côte d’Ivoire : Lancement à Abidjan du 1er Sommet mondial virtuel sur le caoutchouc





cote-divoire-lancement-a-abidjan-du-1er-sommet-mondial-virtuel-sur-le-caoutchouc


Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, a procédé, lundi 1er juin 2021, à Abidjan, au lancement officiel du 1er Sommet mondial virtuel sur le caoutchouc en présence du Représentant permanent de la Côte d’Ivoire auprès des organisations internationales des produits de base, Aly Touré et du président de l’association des professionnels du caoutchouc naturel de Côte d’voire, Eugène Krémien.

Cette rencontre de haut niveau, initiée par le groupe international d’étude sur le caoutchouc (IRSG), dont M. Touré est le président, se tiendra, du 8 au 11 juin, à Sofitel Hôtel Ivoire, à Abidjan. Elle regroupera toute la chaîne de valeur mondiale du caoutchouc naturel et du caoutchouc synthétique.

Elle est “un véritable cadre d’échange d’expériences et de compétences entre les experts du monde entier, sur l’avenir du caoutchouc dans les pays producteurs tout comme dans les pays consommateurs”, a situé M. Adjoumani, expliquant que durant cette période, “tous les regards seront tournés vers notre pays qui profitera de l’occasion pour présenter ses opportunités en matière d’investissements agricoles. Ce sera aussi l’occasion pour les acteurs d’exposer sur leurs produits et de tisser des réseaux commerciaux”.

Elle est en “parfaite cohérence avec le programme national d’investissement agricole de deuxième génération (PNIA2) qui a retenu comme axes principaux, le développement des filières et l’amélioration de la compétitivité des productions agricoles pour acquérir une part plus accrue du marché régional et international”, a souligné le ministre de l’Agriculture.

De même qu’une “nouvelle opportunité pour promouvoir davantage l’hévéaculture ivoirienne à travers l’APROMAC qui a obtenu le 26 février 2020, le statut d’organisation interprofessionnelle agricole (OIA) reconnue par l’Etat, faisant de notre institution le seul et unique interlocuteur des pouvoirs publics en matière d’hévéa et de caoutchouc en Côte d’Ivoire”, a pour sa part déclaré le président de l’APROMAC.

Ce 1er sommet virtuel est un cadre d’échanges entre experts mondiaux de la recherche, de l’industrie et du développement du caoutchouc naturel et du caoutchouc synthétique, et il donne à la Côte d’Ivoire l’occasion de montrer au monde entier “combien nous avons travaillé pour réussir notre hévéaculture et comment nous, petit pays d’Afrique, nous procédons pour proposer l’un des meilleurs, sinon le meilleur caoutchouc au monde”, a-t-il poursuivi.

Le caoutchouc de Côte d’Ivoire, selon le président de l’APROMAC, est “un des plus recherchés par l’industrie internationale parce que la matière répond parfaitement aux exigences de production de l’ensemble des produits dans la spécialité. Cependant les prix proposés à nos braves producteurs laissent encore hélas à désirer”.

“Ce sera donc l’occasion, une fois de plus de porter leur voix, afin d’attirer l’attention des puissants sur la nécessité de ne pas tuer la poule aux œufs d’or”, a-t-il insisté, non sans faire valoir que “sans producteurs il n’y a pas de caoutchouc. Et, sans caoutchouc il n’y a ni pneu pour les avions et les voitures, ni gants pour les hôpitaux, ni préservatifs pour sauver l’humanité”.

Depuis les années 1990, la Côte d’Ivoire est 1er producteur africain de caoutchouc naturel. En 2020 nous sommes passés de la 6e place, au rang de 4ème producteur mondial. Sur le plan économique, le caoutchouc naturel est le 3ème produit agricole d’exportation du pays en volume, après le cacao et l’anacarde”. La production nationale de caoutchouc est de 900.000 tonnes. Il est projeté une production de deux millions de tonnes les années à venir, selon le ministre Adjoumani.

(AIP)

 

En lecture en ce moment

Avant l'investiture de Ouattara: Guillaume Soro parle aux ivoiriens

Transformation du Caoutchouc : La construction d’une usine annoncée à Soubré