Justice : Patrick Achi inaugure les nouveaux locaux de l’Institut National de Formation Judiciaire





justice-patrick-achi-inaugure-les-nouveaux-locaux-de-linstitut-national-de-formation-judiciaire


Le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi, a procédé, le 9 juillet 2021 à Yamoussoukro, à l’inauguration des nouveaux locaux de l’Institut National de Formation Judiciaire (INFJ) qui vise à doter la Côte d’Ivoire d’institutions fortes et crédibles.

« La construction de l’Institut National de Formation Judiciaire, dont l’inauguration nous réunit ce jour, est le signe de l’engagement et de la volonté du Président Alassane Ouattara, pour qui la justice représente “la clé de voûte de l’édifice social”, de doter la Côte d’Ivoire d’institutions fortes et crédibles », a dit le Chef du gouvernement.

Pour Patrick Achi, l’INFJ va fortement contribuer au processus continu de construction d’un système judiciaire de qualité, fondé en particulier sur des personnels bien formés.

Et d’ajouter : « L’ambition du Président de la République pour son pays est d’aller encore plus loin, en accélérant les efforts engagés par le renforcement de la gouvernance, notamment dans la sphère sécuritaire et judiciaire. L’objectif est d’assurer la paix, la sécurité, la justice économique et sociale, comme la concorde sociale ».

Il a rappelé l’adoption d’un plan global de réformes du système judiciaire et pénitentiaire ayant permis, entre autres, de moderniser le système judiciaire et de promouvoir une justice plus indépendante et impartiale et faciliter un accès équitable aux services de la justice par tous. Le plan a également permis d’assurer une justice de qualité, tout en améliorant le traitement des personnes vulnérables et l’indispensable moralisation du secteur judiciaire.

L’INFJ est le premier établissement construit dans le cadre de la future Cité Judiciaire de Yamoussoukro. Il est le fruit du partenariat entre la Côte d’Ivoire et la France, à travers le Contrat de Désendettement et de Développement (C2D).

Le projet, d’un coût de 11, 4 milliards de FCFA, a été entièrement financé par le C2D.

D’une capacité d’accueil de 500 étudiants, l’INFJ compte quatre écoles : l’Ecole des Greffes ; l’Ecole de la Magistrature ; l’Ecole de la Protection Judiciaire de la Jeunesse et de l’Enfance et l’Ecole de l’Administration Pénitentiaire.

SOURCE : PRIMATURE

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Noix de cajou : plus de 17 milliards de Fcfa de recettes fiscales perdues chaque année

Lutte contre le Covid-19 : Simone Gbagbo exprime sa reconnaissance au corps médical et fait des dons