Une grande fourrière administrative des véhicules auteurs d’infractions en construction





une-grande-fourriere-administrative-des-vehicules-auteurs-dinfractions-en-construction


Le ministre des Transports, Amadou Koné a procédé, vendredi 13 août 2021, à la pose de la première pierre d’une fourrière administrative de véhicules auteurs d’infractions et autres entraves à la fluidité routière dans le cadre de la vidéo-verbalisation, au PK 22 à Allokoi, sur le tronçon Abidjan-Attinguié.

D’un coût de 3,7 milliards Fcfa dont 2 milliards pour la construction et 1,7 milliard pour l’acquisition du terrain d’une superficie de cinq hectares, cette infrastructure dont les travaux s’exécuteront sur une période de 18 mois sera constituée d’aires de parking et une zone administrative.

La zone administrative qui sera réalisée sur 14% de la surface soit 7.754 m2 comprend deux blocs de bâtiments pour les bureaux, un garage pour la maintenance des véhicules et un parking des véhicules de la police spéciale de la sécurité routière, un PC radio pour une meilleure communication entre les équipes opérationnelles, une salle de vente aux enchères, une cantine et une infirmerie.

La zone de parking y compris les zones de circulation des véhicules représentent 72% de la superficie, soit quatre hectares pour un aménagement de 1.546 places de stationnement.

Satisfait du début des travaux de cette fourrière dénommée CGI Park, le ministre Amadou Koné a salué la société Quipux Afrique S.A à qui l’Etat a concédé le 03 février 2021, la conception, le financement, la mise en place, l’exploitation et la maintenance d’un système de gestion intégrée de l’ensemble des activités des transports routiers en Côte d’Ivoire, d’un système de transport intelligent et d’une fourrière administrative.

Il a précisé que l’infrastructure permettra de simplifier les procédures de gestion des véhicules en fourrière, d’alléger les tâches à accomplir pour l’ensemble des acteurs, d’une meilleure qualité de service pour les usagers, de mobiliser des ressources non fiscales et lutter contre l’incivisme sur la route.

Le directeur général de Quipux Afrique et du Centre de gestion intégrée, Ibrahima Koné a précisé que d’autres sites tampon sont localisés à Abobo et Grand-Bassam pour la réalisation d’autres fourrières dans le cadre de la vidéo-verbalisation.

Le Directeur général du Haut conseil du patronat des entreprises de transport routier, Diaby Ibrahim, a exprimé la satisfaction des acteurs du transport pour la réalisation de cette fourrière. Selon lui, les transporteurs en cas d’infraction seront désormais la destination de leurs véhicules, ce qui n’est pas le cas actuellement.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Projet « Agir pour les jeunes » : Touré Mamadou menace de saisir les biens des bénéficiaires qui refusent de rembourser les financements reçus

Nomination: Les présidents de la Cour de Cassation et du Conseil d’Etat connus