Guinée : la junte nomme un civil au poste de Premier ministre





guinee-la-junte-nomme-un-civil-au-poste-de-premier-ministre


Le diplomate, Mohamed Beavogui, a été nommé chef du gouvernement de la Guinée par le nouveau président de transition, le colonel Mamady Doumbouya, arrivé au pouvoir par un putsch le 5 septembre.

Agé de 68 ans, Mohamed Beavogui, "ancien sous-secrétaire général des Nations Unies, est nommé Premier ministre de la transition, chef du gouvernement", selon le décret lu mercredi soir à la télévision nationale.

Il a été sous-secrétaire général de l’ONU chargé de la mutuelle panafricaine de gestion des risques à New-York avant d’occuper d’autres fonctions au sein du Fonds international du développement agricole (FIDA), et du fonds des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à Rome en Italie.

Le nouveau chef du gouvernement est chargé de former "dans un délai n’excédant pas 30 jours" son gouvernement et devra, selon la charte, soumettre pour approbation, au président de transition, le plan d’actions du gouvernement.

Le gouvernement et son chef répondent entièrement au colonel Doumbouya qui approuve les noms proposés comme ministres et peut les révoquer, tout comme le chef du gouvernement.

Le colonel Amara Camara jusque-là porte-parole du comité national de redressement et de développement (CNRD) a été nommé ministre secrétaire général de la présidence de la République.

Ces premières nominations interviennent un mois après le coup d’Etat dirigé par le colonel Mamady Doumbouya contre le régime du président Alpha Condé.

La junte qui dit vouloir transmettre le pouvoir aux civils n’a toujours pas fixé la durée de cette transition, ni précisé le contenu politique de ses plans.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Eau potable pour tous. Laurent Tchagba satisfait de la disponibilité de l'eau à Adjahui Coubê (Port-Bouët) et Mossikro (Attecoubé)

Vandalisme sur des urnes à Grand-Bassam : Deux véhicules interceptés par les forces de l’ordre