Commerce, diplomatie, droits de l’Homme, … : La ministre Kandia Camara "vend" la Côte d’Ivoire à Genève





commerce-diplomatie-droits-de-lhomme-la-ministre-kandia-camara-quotvendquot-la-cote-divoire-a-geneve


La ministre ivoirienne des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, Kandia Camara, a mis à profit son séjour à Genève pour faire des rencontres intéressantes pour la Côte d’Ivoire dans les domaines du commerce, de la diplomatie, des droits de l’Homme, etc.
En effet, présente dans la capitale suisse dans le cadre de la 72e session du Comité exécutif du programme du haut-commissaire pour les Réfugiés (Excom), c’est pratiquement à pas de course que la cheffe de la diplomatie ivoirienne "a vendu" son pays en seulement 5 jours. Entre cette rencontre de haut niveau qui a débattu de la situation des réfugiés dans le monde, la ministre Kandia Camara s’est accordée du temps pour échanger avec S.E. Péter Szijjártó, ministre des Affaires étrangères et du Commerce de la Hongrie, pour lui présenter les opportunités qu’offre la Côte d’Ivoire en matière d’échanges commerciaux.
Elle a aussi rencontré Peter Maurer, président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), à qui elle a traduit toute la reconnaissance de la Côte d’Ivoire pour l’appui de son institution dans le projet d’assainissement des prisons ivoiriennes et l’amélioration des conditions de vie de leurs occupants à travers l’augmentation du budget alloué à l’alimentation de 3 à 4 milliards de francs CFA de 2011 à 2017. Elle lui a réitéré les remerciements du président ivoirien, Alassane Ouattara, pour son appui technique, financier, et logistique lors de la présidentielle de 2020.
Avec Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Kandia Camara s’est félicitée de l’excellence des relations de coopération entre l’OMS et la Côte d’Ivoire matérialisée par l’appui technique et le soutien apporté à la Côte d’Ivoire dans le cadre de la riposte à la pandémie de la Covid-19 et lors de l’alerte sanitaire relative à un cas présumé de fièvre hémorragique due au virus Ebola.
En tête à tête avec Filippo Grandi, le Haut-commissaire des Nations-Unies pour les Réfugiés (HCR), la ministre ivoirienne lui a réaffirmé sa gratitude pour son soutien à la cessation du statut général des réfugiés ivoiriens en juin 2022. Elle a par la suite sollicité le soutien technique du HCR pour la gestion au cas par cas des personnes qui seront en situation irrégulière après l’invocation de la clause de cessation du statut général de réfugiés ivoiriens.
La ministre Kandia Camara a aussi rencontré Mme Michelle Bachelet, Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, et l’ambassadeur d’Israël, S.E Mme Meirav Eilon Shahar. Avec elles, ce sont des échanges fructueux et une convergence de points de vue qui ont soldé ces audiences.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Le préfet d’Issia va en guerre contre les pratiques ordaliques

Cacao : le prix d’achat bord champ fixé à 1000 FCFA le kilogramme pour la campagne 2020-2021