Opération mains propres : un ministre du gouvernement cité dans un scandale financier





operation-mains-propres-un-ministre-du-gouvernement-cite-dans-un-scandale-financier


Une autre affaire de malversations financières risque d’éclabousser le régime d’Abidjan ces jours-ci. Si l’on en croit le média d’informations, LSI Africa, qui promet de faire toute la lumière sur cet autre scandale, vendredi prochain. En attendant, il a déjà donné des éléments assez suffisants qui pourraient mettre tout observateur de l'actualité ivoirienne sur la piste.

En effet, le média écrit sur sa page Facebook : "dans une enquête à lire sur LSI AFRICA ce vendredi, nous allons révéler un scandale financier de plusieurs millards FCFA impliquant un ministre au sein de l’actuel gouvernement. Plusieurs personnes ont déjà été arrêtées. Le fauteuil du ministre est menacé. Le président ivoirien et son ministre de la Défense sont au courant de ce dossier explosif".

Si l’on se fie à des informations qui filtrent çà et là, il est aisé de comprendre que le ministère dont il est question ici est celui des Eaux et Forêt qui, ces derniers jours, est pointé du doigt dans une affaire d’exploitation illégale d’essences forestières dans le 8e parallèle en Côte d’Ivoire. Des sources non encore confirmées soutiennent même qu’il y a eu des arrestations. Notamment le sieur Lakiss Ahmad Ibrahim, présenté comme un proche du ministre des Eaux et Forêts, Alain-Richard Donwahi. Des images de ce dernier en short, torse-nu, dans son lieu de détention, font le tour des réseaux sociaux.

Un haut cadre de ce même département ministériel, chef d’une brigade spéciale, serait également dans le viseur des enquêteurs. Celui-là même qui a obtenu le prix national d’excellence du meilleur agent technique des Eaux et Forêts 2021 serait sur des braises ardentes. Si ce n’est déjà fait, son arrestation est imminente.

Une autre affaire qui, si elle est confirmée, va encore certainement faire une autre victime de l’opération main propre.

 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

En lieu et place de l'Emoi du Jazz : La Fondation Dez Gad's Tribute lance "l'Anouma Bera"

Promotion du Hip Hop en Afrique: Universal music Africa choisit Tenor, Suspect 95 et Omzo Dollar