Le rachat de Twitter par Elon Musk menace la liberté de la presse, selon la FIJ





le-rachat-de-twitter-par-elon-musk-menace-la-liberte-de-la-presse-selon-la-fij


La Fédération internationale des journalistes (FIJ), plus grande organisation mondiale de la profession, a condamné mardi le projet de rachat de Twitter par l'homme d'affaires Elon Musk, y voyant une menace pour la liberté de la presse.

L'opération envisagée, qui a déjà obtenu le feu vert du conseil d'administration du réseau social, «menace le pluralisme et la liberté de la presse et crée un terrain favorable pour la désinformation», affirme la FIJ, qui représente 600.000 journalistes à travers 187 syndicats et associations de 146 pays. Elon Musk, également PDG du constructeur de voitures électriques Tesla et du groupe aérospatial Space X, «est connu pour avoir depuis longtemps critiqué les politiques de modération de contenus de Twitter et il a régulièrement appelé à ce que le réseau social soit moins réglementé», relève la Fédération basée à Bruxelles, dans un communiqué.

Lire aussi: L’homme le plus riche du monde s’offre Twitter pour 44 milliards de dollars

«Le rachat par Musk de Twitter, qui rassemble plus de 400 millions d'utilisateurs à travers le monde, signifie qu'il sera désormais détenu par une seule personne au lieu de plusieurs actionnaires», souligne encore la FIJ qui s'inquiète de cette concentration de pouvoir. Elle critique notamment la volonté d'Elon Musk d'«authentifier» tous les utilisateurs du réseau social, estimant que l'absence d'anonymat «remettrait sérieusement en cause la protection (...) de nombreux journalistes et sources à travers le monde» qui prennent des risques en affrontant des intérêts puissants.

Lire sur lefigaro.fr

En lecture en ce moment

Insécurité : Deux adolescents appréhendés avec une forte somme d’argent

Météo : Risque d’inondation dans le district d’Abidjan dans la nuit du samedi au dimanche (SODEXAM)