Trêve sociale : Les fonctionnaires de Kong et Ferké renouvellent leur confiance en Gnagna Zadi pour les discussions avec le gouvernement





treve-sociale-les-fonctionnaires-de-kong-et-ferke-renouvellent-leur-confiance-en-gnagna-zadi-pour-les-discussions-avec-le-gouvernement


Le président de la centrale plateforme nationale des organisations professionnelles des secteurs public et privé, Zadi Gnagna, effectue depuis début mai, une tournée pour recueillir les avis des fonctionnaires, relativement aux discussions à venir avec le gouvernement sur la trêve sociale.

Après Toumodi et Oumé, Zadi gnagna a fait une escale vendredi dans la région du Tchologo où il a échangé d’abord avec les fonctionnaires de Kong et des villes avoisinantes.

Situant le cadre de cette rencontre, le président de la Centrale Plateforme a fait savoir qu’elle s’inscrit dans l’actualité des questions syndicales, mais aussi une occasion pour exprimer sa reconnaissance aux fonctionnaires de cette zone qui lui ont exprimé leur confiance lors de l’élection à la Mugefci.

S’agissant des discussions à venir avec le gouvernement Zadi Gnagna a listé les 16 revendications des fonctionnaires qui sont sur la table du gouvernement qui en contrepartie demande le renouvellement de la trêve sociale.

Le 13e mois, le relèvement de l’indice référentiel de base à 500 Fcfa, la revalorisation des indemnités de logement et son attribution à tous les fonctionnaires, la revalorisation des allocations familiales, le reversement des ponctions, la revalorisation de la pension de retraite tous les deux ans sont entre autres, des points assez importants selon les fonctionnaires de Kong pour mériter une seconde trêve sociale.

La trêve sociale signée entre le gouvernement et les organisations syndicales sous le Premier ministre Feu Amadou Gon Coulibaly arrive à échéance en août 2022, rappelle-t-on.

L’actuel Premier ministre Patrick Achi, lors de la fête du travail, a demandé aux centrales syndicales de renouveler cette trêve sociale qui a permis selon lui à la Côte d’Ivoire d’être classée parmi les meilleures performances économiques au monde au regard du contexte en particulier avec un taux de croissance de 7,4 % estimé en 2021 par nos institutions de sondage

Les fonctionnaires ont cependant demandé à Gnagna Zadi d’être ferme, en ayant à l’esprit la confiance dont il jouit auprès des travailleurs quant à l’amélioration de leur condition salariale. Ils lui ont recommandé de s’assurer que sa besace de revendications satisfaites soit assez remplie avant de signer un quelconque accord. Des recommandations que l’hôte du jour dit avoir pris bonne note.

A Ferkessédougou, le lendemain, samedi, le message était le même. Tout en rappelant les acquis de 2017, Zadi Gnagna a saisi l’occasion pour traduire à nouveau sa reconnaissance au gouvernement pour la mise en œuvre « honnête depuis janvier 2018 desdits accords ».

En marge de ces deux séances de travail, Zadi Gnagna a eu des rencontres avec des enseignants contractuels qui lui ont traduit de vive voix leur souffrance, les nombreuses humiliations qu’ils subissent depuis plus de 5 mois car sans salaire.

Tout en compatissant à leurs souffrances, le président les a encouragés à tenir bon et s’est engagé à continuer à se battre pour qu’une solution soit trouvée.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Point de la situation de la COVID-19 au 03/08/2021

Eliminatoires Can 2022 : les Eléphantes de Côte d’Ivoire s’écroulent au Nigéria