Forum économique de Davos : Le Premier ministre Patrick Achi réaffirme l’engagement de la Côte d’Ivoire à transformer son cacao





forum-economique-de-davos-le-premier-ministre-patrick-achi-reaffirme-lengagement-de-la-cote-divoire-a-transformer-son-cacao


Présent en Suisse, dans le cadre du Forum économique mondial de  Davos, le Premier ministre, Patrick Achi a réaffirmé l’engagement de la Côte d’Ivoire à transformer sur place sa production de cacao. Ce, en vue d’augmenter de manière substantielle les revenus liés à cette matière première, qui occupe une place importante dans l’économie ivoirienne.

« Au cours des 30 dernières années, nous avons été le premier producteur mondial de cacao. Nous produisons plus de 2 millions de tonnes par an. Mais en fin de compte, nous réalisons que quel que soit le prix qui vous sera donné, ce ne sera jamais suffisant – non seulement pour le pays, mais aussi pour le dur labeur du peuple (…). Transformer cette matière première est le vrai défi, vous savez, parce que vous avez besoin de valeur ajoutée, parce que vous avez besoin de créer des emplois, de générer plus de revenus », a expliqué le chef du gouvernement ivoirien.

Patrick Achi a fait remarquer que l'ensemble de la chaîne de valeur, allant de l'agriculteur jusqu'au consommateur, représente 105 milliards de dollars. Mais que le producteur ne gagne que 5 milliards de dollars. Pour le Premier ministre ivoirien, il n’y a qu’un moyen pour corriger cela, parvenir à transformer localement la production et réaliser l’ambition de vendre du chocolat "made in Côte d’Ivoire" dans le monde entier. Transformer le cacao, a expliqué Patrick Achi, reste le vrai défi pour la Côte d’Ivoire si elle veut créer des emplois et générer plus de revenus. Selon une étude de Fior Markets, le marché mondial du chocolat devrait atteindre 200,4 milliards de dollars d'ici 2028, contre 138,5 milliards de dollars en 2020.

Afin de réaliser son ambition de devenir fournisseur mondial de chocolat, la Côte d’Ivoire s’ouvre à la communauté d’investisseurs au niveau mondial, mais plus particulièrement à ceux des Emirats. "Nous allons parler avec notre ami Cheikh Shakhbout et des responsables des Emirats, non seulement pour encourager les investisseurs des Emirats à venir en Côte d'Ivoire pour investir dans la transformation et la production de chocolat, mais aussi pour pouvoir faire de Dubaï un pôle logistique stratégique clé d'exportation vers le Moyen-Orient et l'Asie’’, a déclaré le Chef du gouvernement ivoirien.

Outre le cacao, Patrick Achi a évoqué la récente découverte d'importants gisements de pétrole et de gaz en Côte d'Ivoire. Le gisement Baleine dont il s’agit devrait rentrer en production en 2023. Les prévisions font état de 1,5 à 2 milliards de barils de pétrole et d'environ 1,8 à 2,4 milliards de pieds cubes de gaz.

"Le gaz est très utile pour la production d'électricité, même si on passe de plus en plus au solaire ou à la biomasse, pour avoir un meilleur mix. Le pétrole, oui, car cela génère des revenus que nous devons investir, non seulement dans les infrastructures de base, mais aussi dans d'autres besoins sociaux de notre peuple", a déclaré le Premier ministre.

Patrick Achi séjourne en Suisse depuis le 22 mai 2022, en vue de participer à cet important forum économique mondial, au cours duquel, il présentera la vision 2030 du Président Alassane Ouattara, qui trace les sillons du développement de la Côte d’Ivoire sur la prochaine décennie.

Source : CICG

En lecture en ce moment

Prorogation de l’opération de révision de la liste électorale : le gouvernement entérine la proposition de la CEI

Bouteflika et le geste qui sauve