Journée mondiale de lutte contre la désertification : Les dirigeants du monde appellent à une action urgente pour renforcer la résilience à la sécheresse





journee-mondiale-de-lutte-contre-la-desertification-les-dirigeants-du-monde-appellent-a-une-action-urgente-pour-renforcer-la-resilience-a-la-secheresse

Le monde entier court à la sécheresse si les états ne font rien



Face à l'impact croissant de la sécheresse, exacerbé par la dégradation des sols et le changement climatique, les pays et les communautés doivent agir dès maintenant pour renforcer la résilience à la sécheresse, ont exhorté les dirigeants mondiaux lors d'un événement de haut niveau organisé ce vendredi 17 juin 2022 à Madrid (Espagne) pour marquer la Journée Mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse.

« Dans toutes les régions, les sécheresses sont de plus en plus fréquentes et intenses. Le bien-être de centaines de millions de personnes est compromis par la multiplication des tempêtes de sable, des incendies de forêt, des mauvaises récoltes, des déplacements de populations et des conflits. Les changements climatiques en sont une cause majeure, mais notre gestion des terres porte aussi sa part de responsabilité. C’est en prenant soin de nos sols et de leur biodiversité que nous pouvons lutter contre la crise climatique et contribuer à tous nos objectifs de développement durable. Agissons dès maintenant pour protéger notre avenir de la sécheresse », a déclaré  à cette occasion, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres,

La résilience face à la sécheresse est au cœur de la commémoration mondiale de cette année, organisée par l'Espagne et dirigée par la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD), avec des événements commémoratifs dans le monde entier.

Le président de la COP15 CNULCD, Alain Richard Donwahi, désigné il y a quelques semaines lors des assises d’Abidjan, a pour sa part affirmé que la désertification et la sécheresse sont les premières causes de migration et de conflits intercommunautaires.

« Ce n'est pas un hasard si, dans la plupart des pays, les années de sécheresse sont répertoriées comme des années de récession économique... Nous devons faire face à la sécheresse, en utilisant tous les outils possibles. Les outils et ressources existants peuvent ne pas suffire. Mais ils peuvent nous mener loin, si nous faisons un meilleur usage des outils existants : Alerte précoce - Préparation - Réponse... les discussions de la COP qui se sont tenues récemment à Abidjan ont renforcé l'élan qui s'est construit sur la nécessité de s'attaquer, de toute urgence, à la désertification, à la dégradation des terres et à la sécheresse”, a-t-il dit.

En effet, selon les observateurs, la moitié de la population mondiale devrait être confrontée à une grave pénurie d'eau au cours des huit prochaines années. Aussi, pas moins de 700 millions de personnes (environ 10 % de la population mondiale) risquent d'être déplacées au cours de cette période, selon le rapport de la CNULCD.

Une campagne mondiale invite donc à agir dès maintenant pour qu'aucun pays ne devienne une terre de sécheresse.

Pour rappel, le 17 juin 1992, l’ONU a adopté la convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD). Cette date a vu le début de la journée mondiale de la lutte contre la désertification.  Cette journée a pour but de rappeler les dangers de la désertification et de la sécheresse dans le monde.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

RD Congo: une attaque, suivie d’une évasion spectaculaire

Beauté et bien-être : Une nouvelle enseigne pour sublimer les ivoiriens