Report du match Stade d’Abidjan – Africa Sport : La CAF est prévenue





report-du-match-stade-dabidjan-africa-sport-la-caf-est-prevenue

Avec les fortes pluies de juin, des pelouses risquent de se retrouver dans le même état que celle du Stade Champroux



Le match Stade d’Abidjan - Africa Sport qui devait se jouer, lundi 20 juin 2022, a été reporté au lendemain mardi 21 juin 2022, du fait de la forte pluie qui s’est abattue sur le district d’Abidjan. Malheureusement, elle s’est poursuivie toute la nuit et, à 9 h 30, heure prévue pour rejouer la partie, il pleuvait encore et la pelouse est demeurée impraticable. Finalement, cette rencontre décisive pour le championnat de Ligue 2 (le vainqueur retrouve l’élite), a été reportée à une date ultérieure. À cet instant précis, cette situation doit interpeller, car elle est l’illustration parfaite de ce que pressecotedivoire.ci décrivait dans un article précédent : sous nos tropiques, le mois de juin n’est pas propice à l’organisation d’une compétition comme une Coupe d’Afrique des nations (CAN).
La Côte d’Ivoire accueillera la prochaine CAN qui se disputera en 2023. Et pour la première fois, la compétition s’ouvrira au mois de juin pour finir en juillet. Une période qui coïncide avec la saison des pluies.
En effet, le climat du pays comprend quatre saisons. La grande saison des pluies qui part d’avril à la mi-juillet, avec de fréquentes précipitations et de nombreux orages. Suivent la petite saison sèche (mi-juillet à septembre) et la petite saison des pluies (septembre à novembre). Enfin la grande saison sèche qui part de décembre à mars. En tenant compte du changement climatique, on se rend compte que la saison des pluies est plus longue et plus violente avec son corollaire d’inondation. On a pu le constater ces dernières années. Ce mardi 21 juin 2022, de nombreuses voies importantes ont été complètement coupées par les eaux de ruissellement. Elles sont impraticables. Est-il possible que la CAN se joue dans de telles conditions?
En réalité, en acceptant de décaler la plus prestigieuse compétition de football du continent, de janvier à juin, la Confédération africaine de football (CAF) a cédé sous la pression des grands club européens qui n’ont pour seul objectif que de garder leurs meilleurs joueurs africains pendant les championnats et la Ligue des champions. Ainsi, pendant l’UEFA Euro qui se jouent en juin, dans à une période où ils n’ont pas besoin de leurs Africains, ils peuvent les libérer pour la CAN.
La CAF n’a-t-elle pas pris conscience de cette situation ? A-t-elle simplement cédé face aux espèces sonnantes et trébuchantes ? Dans tous les cas, elle est prévenue. Sa compétition phare risque de ne pas connaître le succès escompté du fait des intempéries. Et ce match Stade d’Abidjan – Africa Sport en est la parfaite illustration.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Poulet piquet, poisson braisé, shoukouya/Le DG de la Sodefor formel : "Ce n’est pas avec tous les bois que l’on doit cuire les aliments"

Fanfare’stival 2019 : Un festival exclusivement dédié aux fanfares et harmonies