Premier concours panafricain de développement d’application : A la recherche de la meilleure Start-up ivoirienne





premier-concours-panafricain-de-developpement-dapplication-a-la-recherche-de-la-meilleure-start-up-ivoirienne


Qui sera le représentant de la Côte d’Ivoire à la finale inter-filiale du premier concours panafricain de la meilleure Star-up au Maroc ? Le lauréat sera connu au terme du challenge national qui a été lancée par Moov Africa.

En fait, cette compétition dénommée Start-up challenge, entre dans le cadre de la promotion de l’innovation dans le secteur des TIC en Afrique. Son but est d’encourager l’innovation et de faire émerger les talents et champions nationaux dans le secteur des nouvelles technologies. Ce programme qui fait la promotion et l’accompagnement du développement de compétences et encourage l’esprit d’initiative des jeunes dans le domaine des nouvelles technologies au profit des communautés, vise à récompenser les meilleures start-ups qui excellent dans différents domaines à même d’apporter une réelle valeur ajoutée à la technologie 4G/5G. Il s’agit notamment des secteurs de la santé, du Gaming, de la Smart City, etc., et répondant à une problématique à impact communautaire.

Le lauréat au plan national remportera 10 millions FCFA et représentera la Côte d’Ivoire à la super finale inter filiales au Maroc avec à la clé un second accompagnement financier et un séjour à la Silicone Valley ou équivalent. Les 2e et 3e recevront respectivement les sommes de 5 millions et 3 millions.

Cette initiative qui marque l’engagement sociétal de Moov Africa et son ambition de contribuer activement au développement de l’économie numérique, de révolutionner le quotidien des utilisateurs des services des télécommunications, de rendre accessibles des services à la pointe de l’innovation et assurer l’accès à un monde de possibilités grâce aux télécommunications, a été ouverte le 18 juillet et sera close le 30 juillet 2022.

 

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Après la paroisse Notre Dame de l'Assomption de Koumassi: Le sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua cambriolé

Burkina Faso: le gouvernement prolonge la suspension de l’Internet mobile, la raison