Cameroun: Macron souhaite que des historiens enquêtent sur la colonisation française





cameroun-macron-souhaite-que-des-historiens-enquetent-sur-la-colonisation-francaise


Emmanuel Macron est en visite au Cameroun où il est arrivé lundi soir. Après son discours devant la communauté française, le président a été reçu par son homologue Paul Biya. Les deux chefs d’État ont eu un entretien en tête-à-tête au palais de l’Unité pendant plus d’une heure. Ils ont ensuite tenu une conférence de presse commune, durant laquelle la question mémorielle a notamment été abordée. Emmanuel Macron souhaite un travail commun aux historiens français et camerounais et l’ouverture totale des archives.

Il y a sept ans, son prédécesseur François Hollande avait été le premier président français à reconnaître la répression des indépendantistes dans les années 1950 et 1960. La France d’Emmanuel Macron ira-t-elle plus loin ? Il se dit favorable à un travail conjoint d’historiens camerounais et français pour « faire la lumière » sur l'action de la France au Cameroun pendant la colonisation et après l'indépendance de ce pays, annonçant l'ouverture « en totalité » des archives françaises sur des « moments douloureux » et « tragiques ».

« Je prends ici l'engagement solennel d'ouvrir nos archives en totalité à ce groupe d'historiens qui nous permettront d'éclairer ce passé sur de situations individuelles, des épisodes que vous évoquiez et pour qualifier très précisément les choses. C’est-à-dire l’implication de la France, le rôle aussi des autorités camerounaises de l’époque, avant et après indépendance », a-t-il dit. « Il convient d'établir factuellement » des « responsabilités », a ajouté le président français lors de sa conférence de presse commune avec Paul Biya. 

Lundi, un collectif de partis politiques camerounais avait appelé Emmanuel Macron à reconnaître les « crimes de la France coloniale ».

Lire la suite sur rfi.fr

En lecture en ce moment

Assassinat de Sylvio dans une église : Les chantres ivoiriens engagent une grosse action

Tours jumelles de la Riviera Golf : le ministre Bruno Koné et la DG de Twins immobilier se sont compris