Fausse déclaration douanière : la HABG intercepte deux camions transportant des appareils téléphoniques et informatiques de plus de 8 milliards de fcfa





fausse-declaration-douaniere-la-habg-intercepte-deux-camions-transportant-des-appareils-telephoniques-et-informatiques-de-plus-de-8-milliards-de-fcfa


Suite à une fausse déclaration douanière, deux camions en provenance de la frontière Est de la Côte d’Ivoire transportant en réalité une quantité importante d’appareils de téléphonie mobile et d’appareils informatiques dont la valeur marchande est estimée à plus de 8 milliards de FCFA, ont été interceptés par les Officiers de Police judiciaire gendarmes (OPJ) de la Haute Autorité pour la bonne Gouvernance (HABG), le 04 octobre 2022 aux environs de 23 h.

Ces deux véhicules avaient fait une déclaration douanière mentionnant des mèches, sandalettes et de la friperie.
L’annonce a été faite par le secrétaire général de la HABG, Henri Augustin Aka, au cours d’un point de presse, le jeudi 03 novembre 2022 à Abidjan-Cocody.
"Le 04 octobre 2022 aux environs de 23 heures, les enquêteurs de la HABG ont intercepté deux camions en provenance de la frontière Est de la Côte d’Ivoire pour vérifier leur contenu à la suite d’informations reçues faisant état d’un cas de fausses déclarations douanières. A l’issue des constatations effectuées par les enquêteurs de la HABG, il en ressort que contrairement à la déclaration douanière mentionnant des mèches, sandalettes et de la friperie, les deux camions interceptés transportaient en réalité une quantité importante d’appareils de téléphonie mobile et d’appareils informatiques dont la valeur marchande est estimée à plus de 8 milliards de FCFA", a révélé Henri Augustin Aka.
Il a précisé que conformément aux dispositions légales en vigueur, le président de la HABG a pris, à titre conservatoire, une décision ordonnant le gel et la saisie des marchandises et documents concernés par l’enquête ouverte.
Henri Augustin Aka a également indiqué que le présumé propriétaire des véhicules interceptés s’étant présenté dans les locaux de la HABG pour proposer une somme d’argent aux enquêteurs en vue de suspendre l’enquête en cours, a été aussitôt interpellé pour délit de corruption.
"A la suite de son audition, il a été déféré au parquet du Pôle pénal économique et financier. L’enquête suit son cours", a-t-il annoncé.  

CICG

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Présentation de voeux du RHDP à Alassane Ouattara: Quand Gon nargue l'opposition

Coronavirus - Confinement obligatoire à domicile : voici les personnes concernées