Projet « Île bleue » de la SCIMAT-Holding : Les villages de la commune d’Assinie-Mafia s’opposent





projet-ile-bleue-de-la-scimat-holding-les-villages-de-la-commune-dassinie-mafia-sopposent


Les villages de la commune d’Assinie-Mafia ne veulent pas du projet « Île bleue » initié par la société SCIMAT-Holding. En tout cas, en l’état actuel des choses, ils s'y opposent. Les chefs de villages l’ont fait savoir, mardi 15 novembre 2022, au cours d’une conférence de presse, à la cour royale du peuple essouma, en présence du roi Awlaé Fian Mossou V.

C’est le docteur Elété Aka, porte-parole des cadres, assisté de M. Ernest Kouassi, secrétaire du roi, qui a animé cette rencontre avec les journalistes. Le courrier adressé au maire de la commune, Hippolyte Ebagnitchie, le 31 décembre 2022, résume bien la situation, selon l’orateur.

Par courrier, les chefs de villages ont, en effet, fait part de leurs préoccupations concernant ce projet, au premier magistrat de la commune. « Nous, chefs de villages de la commune d’Assinie-Mafia, venons auprès de vous pour faire une opposition immédiate sur le projet de lotissement et de travaux d’aménagement d’un espace rural d’environ cinq mille (5 000) hectares, dans le cadre de la réalisation du projet dénommé Île bleue », peut-on lire dans ce courrier. Dans lequel ils précisent que pour initier un lotissement, il faut au préalable l’accord du propriétaire terrien, avoir signé un contrat en bonne et due forme. La communauté villageoise rappelle que plusieurs lotissements ont été initiés sur cet espace de 5 000 ha, d’autres ont même été approuvés par l’Etat. C’est pour tous ces faits, qu’ils demandent l’annulation pure et simple de ce projet.

À son tour, selon Elété Aka, le maire a adressé un courrier au ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme pour le saisir de la situation et donner des informations complémentaires. Selon le courrier du maire dont nous avons reçu copie, les promoteurs situent le projet dans la sous-préfecture d’Etueboué alors que huit des villages contactés par le promoteur font partie intégrante du ressort territorial de la commune d’Assinie-Mafia. « Ni le maire ni le Conseil municipal et encore moins les services techniques de la commune (…) n’ont jamais été contactés par les promoteurs de ce qui semble être un projet clandestin. Pire, suite à des investigations réalisées par nos équipes techniques, il ressort qu’aucun dossier n’existe pour soutenir un tel projet », peut-on lire dans ce courrier datant du 7 novembre 2022.  

Par ailleurs, comme nous l’ont signifié Élété Aka et Ernest Kouassi, suite à un avis d’enquête de commodo et d’incommodo ouverte à la demande de la société SCIMAT-Holding, par la sous-préfecture d’Etueboué, MM Kouamé Ahouakan Célestin, Abizi Miezan Pascal, Azanin Michaël, Niamkéy Assalé Augustin et Avi Kacou Louis ont fait une opposition, informant que la parcelle litigieuse est la propriété commune de leurs familles. Ils ont aussi fait savoir que leurs parcelles sont dans la commune d’Assinie-Mafia et non dans celle d’Etuéboué et ont clairement signifié que cette société immobilière n’est ni propriétaire ni attributaire et encore moins cessionnaire desdites parcelles.

Le projet Île bleue a été présenté le 9 novembre 2022, à la salle des fêtes du Sofitel Hôtel Ivoire par la Société ivoirienne de minerais et de pelayarite holding (SCIMAP-Holding)

Au finish, les populations d’Assinie-Mafia interviennent pour prévenir un litige foncier qui peut être évité.

 

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Geneviève Bro Grébé : ‘’Voici la recette pour une vraie réconciliation’’

CHU de Treichville : Avoir des informations officielles sur les raisons d’une si longue fermeture du service de gynéco-obstétrique, le parcours du combattant