Quel intérêt avons-nous à voir les autres s’éloigner ?





quel-interet-avons-nous-a-voir-les-autres-seloigner

Eddy PEHE du journal le nouveau réveil



On apprend que le président du Nigeria, Bola Tinubu a déclaré que le Nigeria restait ouvert au dialogue et aux négociations avec le Mali, la Guinée, le Burkina Faso et le Niger, malgré les récents coups d’État et la décision de trois d’entre eux de se retirer de la CEDEAO. Lors du sommet de l'UA, il a fait savoir que les désaccords sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement «ne devraient pas signifier une rupture permanente des lignes constantes d'affinité et de coopération régionales. Englué dans ses problèmes d'ordre constitutionnel, le Sénégal ne s'occupe plus de l'ordre constitutionnel des autres. Le géant nigérian met beaucoup d'eau dans son vin et revoie la copie. Le Bénin a déjà allumé le calumet de la coopération. Eh oui, les pays n'ont pas d'amis, ils ont des intérêts. Si nous luttons pour plaire aux autres, les intérêts des autres dameront le pion aux nôtres. Si nous ne mettons pas nos intérêts devant chaque lutte, les autres écraseront nos intérêts. Quels intérêts avons-nous à voir ces pays qui viennent de créer l'AES s'en aller loin de nous avec leurs importations par la mer et le flux économique qu'elles créent ?

Eddy PEHE


Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

CAN 2023 : les mystiques d’Akradio s’engagent à qualifier les Eléphants pour les 8e de finale

L’art pictural ivoirien en deuil : Le peintre Michel Kodjo est décédé