Mobilité et digitalisation du secteur du transport : une mission économique Japonaise chez le ministre Amadou Koné





mobilite-et-digitalisation-du-secteur-du-transport-une-mission-economique-japonaise-chez-le-ministre-amadou-kone

Le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné (3e à partie de la gauche), dit avoir beaucoup appris de sa mission au Japon



Le ministre des Transports, Amadou Koné, a échangé, mercredi 28 février 2024, à son cabinet sis à Abidjan-Plateau, avec une délégation de l’Organisation japonaise du commerce extérieur (Jetro), conduite par son vice-président exécutif, Nakajo Kazuya, en présence de l’ambassadeur du Japon en Côte d’Ivoire, nous rapportent les services ministériels.

Une occasion pour Amadou Koné, selon le communiqué, de saluer la démarche de la mission économique japonaise et de lui présenter les ambitions du gouvernement à travers le ministère des Transports : moderniser le secteur des transports en s’appuyant sur le Japon en matière de digitalisation et de gestion du trafic, pour une meilleure mobilité à Abidjan et dans les autres villes du pays.

« Je rentre à peine d’une mission au Japon qui m’a conduit auprès des grandes sociétés spécialisées dans le transport  intelligent. Il est question que nous poursuivions les discussions  ici avec la JICA avec laquelle le ministère des Transports est déjà engagé sur plusieurs projets. Je me réjouis donc de cette visite de l’Organisation japonaise du commerce extérieur. Mais déjà, il faut savoir que la Côte d’Ivoire est championne en terme de partenariat publique-privé ou PPP avec 56% des projets réalisés en Côte d’Ivoire dans le seul secteur des transports », a dit le ministre Amadou Koné.

Pour sa part, Nakajo Kazuya est revenu sur les objectifs de sa présence en terre ivoirienne. « Notre mission fut enrichissante pour les membres de la délégation qui ont pu apprécier l’hospitalité des autorités ivoiriennes et évaluer le potentiel économique du pays à travers les rencontres B to B », s’est-il réjoui.

En visite de travail en Côte d’Ivoire du 25 au 29 février 2024, la mission japonaise était composée de 26 sociétés représentées par 33 responsables.

Solange ARALAMON

 

 

En lecture en ce moment

Insécurité : En possession de 45 millions, un individu enlevé au Plateau et abandonné à Jacqueville

FIF: Le comité de normalisation révèle un trou de plus d'1 milliard de FCFA