Sassandra : le phénomène de « génies » s'attaquant aux lycéennes dans les écoles est de retour





sassandra-le-phenomene-de-genies-sattaquant-aux-lyceennes-dans-les-ecoles-est-de-retour

Des élèves priant pour leur camarade en transe à Sassandra



Alors que l'on pensait à la fin du règne du génie qui, selon des témoignages, s'attaque exclusivement aux jeunes filles depuis longtemps dans les établissements secondaires de la ville de Sassandra, cette année, le phénomène a refait surface, vendredi 1er mars 2024, au lycée moderne Goffry Kouassi Raymond de cette localité.

Selon les informations disponibles, au moins quatre filles ont piqué des crises accompagnées de trance peu avant la récréation. Elles ont été maîtrisées à même le sol par leurs camarades de classe dévoués pour la circonstance et appelant également le secours de Dieu pour que le "génie" les libère. Cela sous le regard impuissant et craintif des éducateurs.

Dans la foule de spectateurs composés d'élèves, très peu proposaient que les filles, dont la tenue scolaire tenait à peine sur leur corps, soient conduites à l'hôpital. Selon eux, le remède au mal ne se trouve pas du côté de la médecine moderne mais plutôt dans la délivrance comme le faisaient déjà les apprenants au chevet des filles en trance.

Une source éducative a révélé que le "génie" du lycée moderne Goffry Kouassi Raymond a choisi les vendredis pour faire parler de lui. Celui du lycée moderne de Sassandra sévit, quant à lui, les jeudis.

Dans cette affaire de génie, les collèges privés de la capitale de la région du Gboklè ne sont pas épargnés. Là-bas, il n'y a pas de jour dédié à ce fléau. Le "génie" se manifeste régulièrement à travers des trances, toujours dans le corps des collégiennes.

Touré Boa 

Correspondant régional 

 

En lecture en ce moment

Soins médicaux à l’étranger : La Turquie ouvre ses portes à la Côte d’Ivoire

France: Le ministre de la Transition écologique François de Rugy présente sa démission