Qui veut voyager loin …





qui-veut-voyager-loin


En saisissant l’opportunité offerte par la Fédération Ivoirienne de Football d’acquérir deux bus par le biais d’un système de leasing dont les loyers sont déduits directement sur la subvention mise à disposition des clubs par la FIF, notre club a fait un pas supplémentaire vers sa migration en direction de son centre d’entraînement de Bingerville. « Qui veut voyager loin ménage sa monture », a écrit Jean Racine. Pour cela, et même si notre voyage n’est pas si lointain que cela, il est tout d’abord indispensable d’en disposer. Dans notre cas, il s’agit avant tout, d’une bonne flotte automobile tant en qualité qu’en quantité. Avec un parc comprenant désormais 4 bus récents, les différents départements du club sont désormais bien armés.

 

Le déménagement vers Gboro Gbata n’est pas une petite affaire et l’investissement entrepris par notre club n’est pas à prendre à la légère. Depuis plusieurs mois, toutes les équipes du club sont sur le pont pour faire de ce changement radical une réussite pleine et entière. Le volet transport en est l’un des aspects, au même titre que les autres et il ne faudra pas se rater.

 

Cet achat de bus est important mais évidemment symbolique au regard de l’ampleur du projet de Gboro Gbata. Il est cependant symptomatique de la manière de fonctionner de notre club, le regard tourné vers l’avenir afin d’anticiper les prochaines étapes de son développement.

 

N’en déplaise à certains, c’est ainsi que l’on dirige un club avec une vision à 360° :  un œil dans le rétroviseur pour se souvenir d’où l’on vient ; la tête dans le guidon en s’occupant bien évidemment du présent avec, notamment, les prochains matchs à disputer ; mais aussi en envisageant le futur avec ambition malgré les péripéties quotidiennes.

 

C’est ainsi que, depuis 1989, notre club a su conquérir tous les trophées nationaux et internationaux qui figurent à son palmarès mais aussi devenir une référence continentale et mondiale en ce qui concerne son organisation, la formation dispensée aux jeunes footballeurs, sa gestion et le développement de son patrimoine. Et sans vouloir paraître présomptueux, l’avenir qui se profile pour notre club est très prometteur sur tous les plans du fait de la solidité de sa structure.

 

Actionnaires, ayez confiance dans votre club et ses administrateurs ! On a beaucoup gagné hier, on gagne aujourd’hui et on gagnera encore plus demain avec votre soutien.

 

Vive l’ASEC Mimosas !

 

Benoît YOU

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

La MS-Médias décide de s’offrir un centre médical aux normes médicotechniques

Six morts dans des affrontements intercommunautaires à Daoukro