Démission de Valérie Yolande Yapo : le PDCI déplore des propos inappropriés et inacceptables et fait des précisions





demission-de-valerie-yolande-yapo-le-pdci-deplore-des-propos-inappropries-et-inacceptables-et-fait-des-precisions

La démission de Valérie Yolande Yapo des instances du PDCI-RDA ne semble pas ébranler le parti dirigé par Tidjane Thiam



Le Parti Démocratique de Côte d'Ivoire-Rassemblement Démocratique Africain (PDCI-RDA) a rapidement réagi à la démission de Valérie Yolande Yapo, désormais ancienne membre du bureau politique et déléguée communale d'Akoupé, qui a annoncé sa démission de son poste au sein du vieux parti lors d'une conférence de presse le mercredi 3 juillet 2024.

Face aux médias, elle a dénoncé un "environnement malsain" et exprimé son amertume face à ce qu'elle considère comme du "harcèlement ouvert visant à la pousser à la démission", en pointant spécifiquement du doigt Calixe Yapo, haut représentant du président du parti dans la région des Lagunes, qu'elle qualifie de "transfuge du RHDP".

Elle a également critiqué le leadership du président du parti, Tidjane Thiam, l'accusant de diviser le parti par ses nominations et un "mauvais casting".

Cette sortie a provoqué une réaction officielle du parti, exprimée dans un communiqué signé par son secrétaire exécutif en chef, Dr Sylvestre Emmou, qui a déploré et condamné les propos de Mme Yapo, tant sur la forme que sur le fond, avant d'apporter des clarifications.

"En tant que militante, membre du bureau politique et ancienne membre du Secrétariat Exécutif, Mme Yapo Valérie est parfaitement consciente que la discipline et l'unité autour de nos idéaux sont essentiels pour atteindre nos objectifs", a souligné Dr Emmou, rappelant que les nominations de Mme Yapo ont toujours été soutenues au sein du parti, étant le choix du président.

Le secrétaire exécutif en chef a également précisé que le poste de Haut Représentant du Président, introduit dans la nouvelle organisation depuis mars 2024, est crucial pour permettre aux cadres de contribuer efficacement à la gestion du parti.

Il a appelé les cadres et militants à soutenir Calixe Yapo, Haut Représentant du Président dans le district des Lagunes et secrétaire Exécutif chargé de la Formation et de l’Institut Politique pour renforcer le rayonnement du parti dans la région de la Mé.

Tout en invitant les organes du parti à tirer les leçons de cette situation et à prendre des mesures pour renforcer la discipline interne, le PDCI-RDA encourage tous les militants de la région de la Mé et au-delà, ceux de toutes les régions du pays, à rester unis et sereins en vue de la reconquête du pouvoir en 2025.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Présidentielle 2020 : Abidjan désespérément vide

La RDC récuse les observateurs de l’Union européenne aux élections présidentielles