Lassane Zohoré, DG de GBICH! :"À mes débuts, je marchais tous les jours de Treichville à Adjamé pour proposer mes dessins à Fraternité Matin''





lassane-zohore-dg-de-gbich-quota-mes-debuts-je-marchais-tous-les-jours-de-treichville-a-adjame-pour-proposer-mes-dessins-a-fraternite-matin


Vous cherchez un modèle de motivation, de réussite ? Vous avez besoin d'un repère de stimulation pouvant vous donner la perche de gauler les étoiles du ciel ?
L'histoire de Lassane Zohoré , l'actuel patron des éditions Gbich !, Go Magazine et Allô Police, est édifiante en ce que cet homme, issu d'une famille modeste, s'est donné un rêve : réussir à travers les dessins, son talent, ce qu'il sait faire le mieux. Et pour y arriver, il a dû compter sur ses propres forces. 
En 1985, le dessinateur se rappelle qu'il marchait tous les jours de Treichville à Adjamé, se rendant au siège du journal Fraternité matin afin d'y proposer ses dessins. Ce ne fut pas facile, mais à force d'insistance et de passion, il finit par intéresser les responsables du journal qui lui confièrent une rubrique, Le sourire du jour, qu'il anima, quotidiennement, pendant 14 ans, sans interruption. Première tribune d'expression et Zohoré fut révélé aussitôt au grand public à travers son animation humoristique qui devint rapidement très prisée des lecteurs.
Parallèlement à Fraternité matin où il exerçait, notre dessinateur travailla plus tard dans une agence de publicité, occupant le poste de directeur artistique. Mais comme il se voyait à la tête de sa propre structure de presse en rêvant grand, Zohoré dut libérer ses tabourets, démissionner, abandonner ses acquis en se lançant dans une aventure au bout de laquelle il parvint à faire vagir le journal Gbich!, accompagné de son acolyte Illary Simplice. Gbich! devint très rapidement un miroir dans lequel les Ivoiriens s'identifient, se reconnaissent, riant de bon cœur et se retrouvant, réconciliés autour du sourire et du rire, malgré quelques fois des périodes politiques tendues. 
Aujourd'hui, candidat à la présidence du Groupe des éditeurs de Côte d'Ivoire, celui qui marchait autrefois de son domicile à Adjamé, Lassane Zohoré, le créateur de Gazou la doubleuse et de Cauphy Gombo, veut mettre au service du GEPCI sa longue expérience managériale, lui qui postule sans s'attribuer aucune couleur politique ni religieuse, conformément à l'esprit impartial qu'a toujours prôné Gbich!
Au delà de cette candidature qui est une chance pour la GEPCI de faire de sa structure un espace de bon vivre et de sourire, nous voyons surtout en l'homme, Zohoré, un modèle de réussite dont devraient s'inspirer tous les rêveurs.

Un texte de Louis-César BANCÉ

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Présidentielle 2020 : Les femmes Atchans se mobilisent pour le Président Ouattara

Média : La radio de la CEDEAO bientôt opérationnelle