Démolition de la maison du journaliste Jean-Roche Kouamé : L'intersyndicale du secteur des médias dénonce





demolition-de-la-maison-du-journaliste-jean-roche-kouame-lintersyndicale-du-secteur-des-medias-denonce


Le meilleur journaliste de CI (EBONY 2009), Jean Roche Kouamé,
transformé en SDF par les machines du pouvoir. Si la loi est faite par les hommes, elle l'est pour servir le bien-être des hommes.
Jean Roche Kouamé, Super Ebony 2009, donc le meilleur de nous tous, travailleurs du secteur des médias en Côte d’Ivoire, se retrouve lui, son épouse et ses enfants, sans abris depuis ce mardi 9 février matin. Les machines de désolation ont rasé la maison à lui octroyée par L'Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), sise à la cité Akissi Delta, autoroute de Grand-Bassam. Acte posé sans aucun avis de sommation et sans dédommagement négocié.
L'intersyndicale du secteur des médias, premier défenseur des droits des travailleurs du secteur des médias, s'insurge avec la dernière énergie contre cet acte d'un autre âge et tient à rappeler aux tenants du pouvoir que "la sécurité des journalistes est un enjeu de démocratie". C'est d'ailleurs un des plus importants indices pour le classement des pays respectant la liberté d'expression par Reporter sans frontières (RSF).
L'intersyndicale appelle toutes les organisations mondiales de défense des droits des journalistes en particulier Anthony Bellanger, secrétaire général de la Fédération internationale des Journalistes (FIJ), à se pencher sur cette situation qui n'honore point l'image de la nation ivoirienne.

Sam Wakouboué
Porte-parole de l'Intersyndicale du secteur des médias en CI -ISMCI

En lecture en ce moment

Ouattara candidat, et maintenant ?

Côte d’Ivoire: Bouaké ne figure pas dans le top 10 des villes les plus riches