Relations Hamed Bakayoko – Gon Coulibaly : Vincent Toh Bi fait d'importantes révélations





relations-hamed-bakayoko-gon-coulibaly-vincent-toh-bi-fait-dimportantes-revelations


Alors que les journaux et les réseaux sociaux en avaient fait leurs choux gras, l’ex-préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, vient d’affirmer qu’entre les défunts Hamed Bakayoko et Amadou Gon Coulibaly, il n’y avait nullement de l’animosité. Bien au contraire, il soutient qu’il existait entre eux une complicité.

" Les deux derniers Premiers ministres avaient une relation de complicité au travail. Lui, l’appelait Hamed en privé et l’autre l’appelait grand frère", fait-il savoir. Ajoutant : " Je n’ai pas compris toute la polémique entretenue par la presse entre les deux hommes. Hamed avait un grand respect pour Gon Coulibaly".
Vincent Toh Bi Irié ne comprend pas cette volonté de vouloir vaille que vaille opposer les deux hommes. Pour lui, à la limite, c’était malsain : "De mauvaises sirènes essayaient d’opposer Gon Coulibaly et Hamed Bakayoko". Et de revenir sur une confidence que lui a faite l’ex-Premier ministre : "Toh Bi, de nous tous qui sommes proches du président, Gon est le plus fort. C’est lui que le président a choisi. Je le suis. Le gars est vraiment fort. Il connaît les dossiers par cœur, il bosse dur. Il n’a même pas de vie à lui et il a les réflexes du président. Moi, j’ai le temps d’apprendre ...".
Il a confié que " Hamed n’allait jamais chez le président directement sans s’être entretenu avec le ministre d’Etat Gon Coulibaly d’abord".
Vincent Toh Bi Irié veut surtout qu’on retienne de l’ex-Premier ministre qu’il est avant tout un homme d’Etat qui a rendu service à la Nation. " La plupart des témoignages privés et publics depuis son décès insistent sur la générosité d’Hamed Bakayoko. Mais c’était un homme d’Etat. Au-delà de la générosité, que retenons-nous de son action gouvernementale et du service rendu, non pas à des individus, mais à la Nation ? ", soutient-il.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/ Célébration de ses 25 ans : Soum Bill entame les festivités au Burkina Faso

Justice internationale: l'épineux cas du mandat d'arrêt contre Simone Gbagbo