Le ministre Adjoumani lance un plaidoyer pour des “prix rémunérateurs” aux petits producteurs d’hévéa





le-ministre-adjoumani-lance-un-plaidoyer-pour-des-prix-remunerateurs-aux-petits-producteurs-dhevea


Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement durable, Kobenan Kouassi Adjoumani a lancé, vendredi 11 juin 2021, à Abidjan, lors de la clôture du premier sommet mondial virtuel sur le caoutchouc, un plaidoyer pour que les petits producteurs qui assurent plus de 80% de l’approvisionnement en matières premières de caoutchouc, puissent bénéficier de “prix rémunérateurs”, à travers la mise en place de “mécanismes solidaires” qui les protègent en période de crise.

Ces producteurs sont “les plus vulnérables de la chaine des valeurs”, a relevé M. Adjoumani à la fin de ce sommet mondial, qui a abordé la problématique des prix rémunérateurs aux petits planteurs d’hévéa selon la recommandation du président du groupe d’étude international sur le caoutchouc (IRSG), M. Aly Touré à l’ouverture des assises.

Il avait appelé les acteurs de la chaîne de valeur du caoutchouc à « aborder sans faux fuyant la problématique des prix rémunérateurs aux producteurs » lors de cette rencontre de haut niveau autour du thème « Affronter l’avenir : inclusivité, durabilité et croissance pour la nouvelle normalité ».

Pour le ministre Adjoumani, la prospérité recherchée dans la filière hévéa sera mieux perçue par les acteurs, si la rémunération de toute la chaine de valeur du caoutchouc est “équitable, profitable et transparente depuis la production de la matière première, jusqu’à la commercialisation du produit fini auprès des consommateurs”.

Le sommet d’Abidjan, s’est-il félicité, aura permis de mettre en lumière la place prépondérante faite aux petits producteurs de caoutchouc naturel, LA promotion des technologies et innovations pour réduire la pénibilité du travail et favoriser l’insertion des femmes et des jeunes, la diversification des usages du caoutchouc naturel pour plus de valeur ajoutée et de résilience face aux différentes crises et l’adoption d’une approche inclusive qui implique tous les acteurs de la chaine de valeur du caoutchouc.

“Depuis janvier, le prix du caoutchouc se redresse. L’Etat veille à ce que ce prix soit davantage rémunérateur, et dans les mois à venir, nous allons voir ce que les acteurs à ce sommet mondial vont décider”, a rassuré le président de l’Association des professionnels du caoutchouc, M. Eugène Krémien.

Le premier sommet mondial virtuel sur le caoutchouc, ouvert, mardi 8 juin 2021, à Abidjan, par le premier ministre ivoirien, Patrick Achi, a abordé plusieurs problématiques animées par des experts de haut niveau lors des conférences et panels.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Une alliance de dupes !

Lutte contre le terrorisme : Le Premier ministre réaffirme la détermination du gouvernement à lutter contre le terrorisme